Didier Ollé-Nicolle : « Régler les automatismes »

Interviews

L'entraîneur de l'équipe féminine du Paris Saint-Germain a évoqué le retour au championnat de son groupe ce dimanche 16 janvier, face à Dijon, au Stade Georges Lefèvre de Saint-Germain-en-Laye.

Coach, comment sentez-vous le groupe avant la reprise du championnat ?

« On se doutait que le match de Coupe de France allait être accroché. Nous avions eu une petite semaine d'entraînement, avec un gros volume de travail au programme, et 9 séances en 5 jours. C'est l'objectif de ces premières semaines de janvier, en sachant que nous avons des matches à jouer, on veut se préparer au mieux pour les grosses échéances du mois de mars. Avec le tirage au sort des 8es et le match à venir contre Lyon à la fin du mois, notre préparation prend encore plus de saveur et de valeur. »

Quel regard portez-vous sur la qualification face à Dijon ?

« Il nous a manqué un peu de vivacité, de spontanéité dans les derniers gestes. C'est une preuve qu'il faut beaucoup travailler, il faut fournir beaucoup d'effort contre une équipe qui joue très bas et très regroupée défensivement. On sait que ce n'est jamais facile tant qu'on ne marque pas ce premier but. On va travailler sur tout cela, et aussi pour retrouver une condition physique optimale. »

Le fait de rejouer la même équipe change-t-il la préparation du match ?

« Ça ne change pas vraiment notre préparation, parce qu'on s'attend à nouveau à une équipe qui voudra surtout défendre. Nous sommes habitués à cela, et leur schéma de jeu en coupe a marché, et je n'imagine pas qu'elles changent dimanche. On va travailler sur le plan tactique et sur le plan de l'animation, et ce match va être très important pour régler les automatismes avant les prochaines échéances. »