Les Parisiennes s’adjugent le derby et reprennent la tête !

Les joueuses d'Olivier Echouafni se sont imposées dans le derby contre le Paris FC (2-3), pour le compte de la 19e journée de D1 Arkema.

L'équipe féminine du Paris Saint-Germain se replongeait dans ses joutes nationales avec un derby parisien de haut de tableau contre le Paris FC. L'enjeu était clair pour les Rouge et Bleu : reprendre les commandes du championnat. Privé de Kadidiatou Diani et Formiga, Olivier Echouafni avait concocté un onze toujours très offensif dans une animation en 4-4-2.

C’est avec un état d’esprit conquérant et un pressing intense que le Paris Saint-Germain a abordé ce derby. D’entrée de jeu, Grace Geyoro et ses coéquipières ont imposé une forte pression sur la défense adverse, avec de la vitesse et beaucoup de mouvements. Après deux alertes de Signe Brunn suite à des actions d’école (12e, 19e), c’est la Danoise qui a débloqué la situation, profitant d’un corner rentrant de Sara Däbritz et d’une déviation de Paulina Dudek pour placer une reprise imparable au second poteau (0-1, 22e).

Fluides et concentrées, les joueuses d’Olivier Echouafni ont multiplié les situations chaudes sur le but de Nnadozie. D’une nouvelle occasion franche de Signe Brunn (24e) à un tir sur le poteau de l’omniprésente Sara Däbritz (32e), les Rouge et Bleu récitaient leurs gammes, tout en se montrant très sérieuses et appliquées sur le plan défensif.

Si le Paris Saint-Germain s'est montré dangereux dès le retour des vestiaires par Marie-Antoinette Katoto (49e), les joueuses du PFC ont tenté de se révolter, avec plus d'impact sur le plan athlétique. Mais pas question pour nos Parisiennes de relâcher les efforts face aux attaques de l'adversaire (52, 54e) ! Il fallait au contraire trouver un second souffle, ce qu'elles sont parvenues à faire sous l'impulsion d'une Katoto toujours aussi dangereuse. Après une accélération plein axe, l'attaquante a obtenu un penalty que Sara Däbritz a transformé sans trembler (0-2, 67e). Dans la foulée, Signe Brunn s'offrait un doublé sur un caviar de MAK (0-3, 72e).

La fin de match a été plus délicate avec un sursaut des joueuses locales. Catala - sur penalty (1-3, 79e) - puis Sow ont trouvé le chemin des filets (2-3, 90e+2), mais l'équipe d'Olivier Echouafni a su contenir les derniers assauts du PFC jusqu'au coup de sifflet final. Le Paris Saint-Germain s'adjuge donc le derby pour récupérer le fauteuil de leader, à quatre rencontres de la ligne d'arrivée, dans un sprint final qui s'annonce toujours plus palpitant. Mission accomplie.

 

Photos : Laura Pestel