Une victoire et des retrouvailles

Le Paris Saint-Germain Handball avait pour objectif de prendre ses premiers points de la saison en EHF Champions League, jeudi soir, à l’occasion de la 4ème journée et la réception d’Elverum. Une soirée importante au niveau comptable et pour un joueur adverse.

Comme face à Toulouse la semaine passée, avec le retour d’Edouard Kempf, la soirée commence par un hommage. Uni comme un seul homme, Coubertin a remercié Luc Abalo, qui revenait pour la première fois à Paris, depuis son départ en Norvège cet été. Après huit saisons passées dans la capitale, auréolées de sept titres de Champion de France, l’international français a eu le droit a un accueil bien chaleureux de ses anciens (mais pour toujours) supporters.

/media/188437/_ag25989.jpg

Du côté du jeu, Lucio ne met d’ailleurs pas très longtemps à reprendre ses marques. Malgré la bonne entame parisienne, illustrée par le magnifique kung-fu de Nikola Karabatic (4’ : 3-1), notre ex-ailier droit prouve qu’à 36 ans il n’a rien perdu de son génie, à l’image de son tir dans le dos victorieux (7’ : 4-4).

Un avertissement que les Rouge et Bleu ne prennent pas à légère, puisque dès lors, ils resserrent les rangs défensivement. Grâce à une arrière-garde solide et à un Vincent Gérard inspiré, notre équipe n’encaisse plus de but pendant près de 10 minutes et en profite pour creuser l’écart (14’ : 8-4). Mais les Norvégiens ne sont pas venus pour vendre facilement leur peau ! Bien emmenés par un Luc intenable (qui a le droit à un nouvel hommage à la 19ème minute, son ancien numéro), ils sont tout proche de recoller et obligent Raul Gonzalez à poser un temps-mort (20’ : 10-9).

La piqûre de rappel a une nouvelle fois du bon et le Club de la capitale reprend un peu d’air, devant un portier adverse, Thorsten Fires, pourtant en réussite (24’ : 13-10). A la pause, les Parisiens mènent de quatre longueurs mais font face à une belle adversité.

Au retour des vestiaires, le nouvel entrant, Elohim Prandi, fait parler sa puissance et s’offre un doublé en force (33’ : 20-16). Très en jambe, notre arrière gauche sert également Kamil Sypzark d’une très belle passe aveugle et provoque un passage en force de Luc Abalo.

/media/188438/_ag17752.jpg

Les débats sont cependant toujours aussi accrochés (38’ : 21-19). Les deux formations se rendent coup pour coup et si Paris mène au point, les visiteurs ne sont jamais bien loin (42’ : 23-21). Pour voir les Rouge et Bleu prendre le jeu définitivement à leur compte, il faut attendre le dernier quart d’heure. La réussite défensive et offensive semble en effet être revenue ! En l’espace de quelques minutes, ils reprennent leur envol et sept buts d’avance après un nouveau festival d’Elohim.

A l’entame des dix dernières minutes, l’essentiel semble avoir été assuré au tableau d’affichage (51’ : 31-23). Jusqu’au bout, le Paris Saint-Germain Handball conserve ses huit unités d’avance et s’impose ! Il prend donc ses premiers points européens de la saison !

Après la rencontre, un ultime hommage est rendu à Luc Abalo, qui est désormais installé au Hall of Fame de Coubertin !

(Crédits : TeamPics/PSG)