Pour l’Histoire !

L’équipe féminine du Paris Saint-Germain, qui fête bientôt ses 50 ans, pourraient décrocher ce vendredi soir le premier titre de championne de France de son histoire !

Au coup de sifflet final dimanche dernier au Groupama Stadium, Olivier Echouafni et son groupe pouvaient serrer les poings. Le match nul 0-0,m face à Lyon, obtenu au terme d’une rencontre d’une grande intensité, mettait les Parisiennes dans les meilleures dispositions par rapport à leurs adversaires du soir.

Les données sont simples : Irene Paredes et les siennes ont leur destin en main. En cas de succès contre Dijon vendredi soir lors de l’ultime journée de D1, elles deviendraient les reines de France, pour entrer dans l’Histoire.

Faire au moins aussi bien que l’OL vendredi, qui se déplace à Fleury, et les Rouge et Bleu porteront la couronne. L’heure n’est pas encore au bilan, mais la saison des joueuses du club de la capitale appelle ce titre, tant la régularité et la performance ont été au rendez-vous. Des ingrédients avec lesquels il faudra bien sûr composer une nouvelle fois cette saison, face aux Dijonnaises, ce vendredi soir au Stade Jean Bouin.

Pour rappel, Paris s’est imposé 3-0 en Bourgogne au match aller. Mais pas question pour Olivier Echouafni de prendre ce dernier match à la légère, comme il le soulignait au sortir du match nul à Lyon : « On a bien conscience qu’il reste encore une étape, un match qu’il faudra absolument gagner. Nous sommes maintenant concentré sur ce match de Dijon. Il faudra bien se préparer pour terminer le travail. »

Nul doute que la concentration prendra le pas sur l’euphorie au coup d’envoi de cette rencontre désormais tant attendue.