Souvenirs d'Israël pour Paris

Equipe première

Le déplacement en Israël du Paris Saint-Germain pour le Trophée des Champions face à Lille à Tel-Aviv ne sera pas une première pour les Rouge et Bleu.

Au début de l’année 1987, le groupe alors présidé par Francis Borelli et entraîné par Gérard Houllier s’était déplacé quatre jours en Israël, pour une première riche en émotions.
L’entraîneur parisien avait validé cette destination : « Lors de la trêve hivernale, les clubs recherchent le soleil et les propositions émanaient surtout des pays africains. C’est un nouveau marché qui s’ouvre désormais. »

Mordechai Spiegler, ancien attaquant des Rouge et Bleu en 1973-1974 lors de la montée du club de la Capitale, avait participé activement à l’organisation de cette tournée inédite pour un club français.

Première escale à Nanatania, le 3 février 1987, pour un match amical face au Betar Israël devant 4000 spectateurs et une courte défaite (1-2) malgré un but de Daniel Xuereb.

Le lendemain de ce match amical, direction Jérusalem avec deux entraînements au programme, puis un tournoi en salle lors de la soirée.

Le Paris Saint-Germain va s’imposer face au Betar Jérusalem sur le score de 8-3 dans des conditions plutôt folkloriques, avec des vestiaires vétustes et inadaptés au sport de haut niveau et la présence de nombreux invités, dont de nombreux politiques et stars du show-biz.

Le 5 février, pour le dernier jour avant le retour en France, les joueurs parisiens qui pouvaient choisir d’assister au match Möenchengladbach - Steaua Bucarest à Haïfa décident de consacrer leur journée à la visite de Jérusalem pour découvrir les lieux saints, puis à Bethléem avant de terminer la journée sur les bords de la Mer Morte. Une journée appréciée par Gérard Houllier : « Il n’est jamais mauvais que les joueurs se rendent sur d’autres terrains que ceux du football. Pendant 24 heures, ils ont regardé autre chose, et c’est très bien ainsi. »

Le bilan est largement positif pour le club de la Capitale, de retour à Paris avant deux derniers stages de préparation bien plus classiques : à Ax-Les-Thermes en Ariège, puis à Saint-Cyprien en région Pyrénées...