Les Parisiens à la Coupe du Monde : Acte 5, 2018

Equipe première

À la veille du début de la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022, retour sur le parcours des joueurs du Paris Saint-Germain lors des phases finales du Mondial. Cinquième et dernière étape : l'édition 2018 en Russie et le second sacre des Bleus.

Douze joueurs du Paris Saint-Germain sont présents en Russie, un nouveau record pour les Rouge et Bleu avec Edinson Cavani (Uruguay), Alphonse Areola, Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé (France), Angel Di Maria et Giovani Lo Celso (Argentine), Thiago Silva, Marquinhos et Neymar Jr (Brésil), Kevin Trapp et Julian Draxler (Allemagne), et Thomas Meunier (Belgique).

Paris est toujours bien représenté après les matches de groupes, malgré l’élimination surprise de l’Allemagne de Kevin Trapp (sur le banc des remplaçants) et Julian Draxler (2 matches joués). La Mannschaft, tenante du titre, quitte la compétition après avoir été vaincue par le Mexique (0-1) et la Corée du Sud (0-2) pour finir dernière de son groupe.

En 8e de finale, le choc entre la France et l’Argentine est finalement remporté par les Bleus (4-3, le 30/06/2018) avec un doublé de Kylian Mbappé et malgré le superbe but d’Angel Di Maria pour l’Argentine.

Avec la qualification de la France, de l’Uruguay, du Brésil et de la Belgique, Paris est bien représenté en quart de finale.

Quatre équipes et deux chocs : la sélection tricolore s’impose logiquement 2-0 face à l’Uruguay de Cavani, qui a pourtant inscrit 3 buts en 4 matches dans la compétition. Le buteur parisien, blessé au mollet, a déclaré forfait pour le match face à l’équipe de France après avoir terrassé le Portugal (2-1) au tour précédent avec un doublé : « Je suis très triste, mais aussi fier d’avoir vécu cette expérience avec la famille de la sélection d’Uruguay sur le terrain et en dehors. »

Quelques heures plus tard, le Brésil est en choc après la défaite face à la Belgique (1-2), un tournoi que Thiago Silva (5 matches, 1 but), Marquinhos (1 match) et Neymar Jr (5 matches, 2 buts) quittent par la petite porte. « C’est l’une des défaites les plus douloureuses que j’ai vécues », avouera Neymar Jr après la rencontre.

Le 10 juillet 2018, la France et la Belgique s’affrontent pour une place en finale à Saint-Pétersbourg pour un choc indécis et c’est finalement les Bleus qui s’imposent 1-0, et affronteront la Croatie en finale.

Thomas Meunier, buteur pour la petite finale face à l’Angleterre (2-0, le 14/07/2018) permet à la Belgique de monter sur le podium pour la première fois de son histoire.

24 heures plus tard, la France remporte sa seconde étoile en s’imposant face à la Croatie (4-2) avec un grand Kylian Mbappé buteur lors de cette rencontre et dont le bilan lors de la compétition confirme son statut de grand espoir du football mondial : 7 matches joués et 4 buts inscrits, à seulement 19 ans.

Presnel Kimpembe (deux matches en Russie) et Alphonse Areola complètent le trio victorieux des Bleus, honoré quelques semaines plus tard par le public du Parc des Princes.

Un tournoi et une finale que n’oubliera jamais Kylian Mbappé, élu meilleur jeune de l'épreuve, qui a changé de dimension lors de cet été 2018 : « Je suis très content, j’avais affiché mes ambitions collectives en début de Coupe du Monde, c’était de gagner. C’est la vie qu’on voulait, on est fier, heureux. J'ai toujours dit que je ne voulais pas être de passage dans le foot, être champion du monde c’est envoyer un message. »

Acte 4 : 2014

Acte 3 : les années 2000

Acte 2 : les années 1990

Acte 1 : les années 1980