Layvin Kurzawa : «Heureux de prolonger l'aventure»

Le défenseur du Paris Saint-Germain revient sur sa prolongation avant d’évoquer son retour à l’entraînement et les prochaines échéances du club de la capitale.

Layvin, tu viens de prolonger le contrat qui te lie au Paris Saint-Germain pour quatre saisons supplémentaires. Quel est ton premier sentiment ?
« C’est une grande fierté ! Je suis heureux de continuer l'aventure ici. Cela fait cinq ans qu’elle dure, plus quatre désormais. C'est énorme ! Je vais profiter et tout donner pour le club. Je vais travailler, faire le maximum. Je sais qu'en donnant tout, cela va bien se passer. Pour moi, c'est le plus important. »

Quelles différences y a-t-il entre le Layvin Kurzawa à son arrivée au club et celui d’aujourd’hui ?
« Il a pris cinq ans ! Je pense avoir mûri. À mon arrivée, j’étais jeune, un peu plus "foufou". Depuis beaucoup de choses ont changé dans ma vie, j’ai notamment eu un enfant. Je pense que c'est aussi ce qui m'a permis de prolonger. J'ai gagné en maturité, je suis plus posé. Je pense que cela a été un point important dans la réflexion du club. »

Peux-tu nous décrire ta relation avec Thomas Tuchel ?
« J'ai une très bonne relation avec lui. Cela m’a permis d’avoir du temps de jeu cette saison. Après, malheureusement, il y a eu le confinement, mais j’ai pu jouer plusieurs matches malgré mon statut de remplaçant derrière Juan (Bernat). C'est aussi une marque de confiance de sa part car je ne pensais pas que j'allais jouer autant de matches. J'ai notamment joué le huitième de finale aller de Champions League contre Dortmund, ce qui a été quelque chose de fort pour moi. C'est pour ça qu'aujourd'hui, je n’ai pas vraiment les mots mais je suis très content de signer quatre ans de plus. »

/media/181696/papier-3.jpg

Comment as-tu vécu le confinement ?
« J’ai pris le bon côté des choses. Cela m'a permis de voir ma fille grandir et de passer du temps avec ma petite famille. On s'est amusés à faire des vidéos et à les poster sur les réseaux sociaux. Ça a été long parce que nous, joueurs, avons l'habitude d'être tout le temps à l’entraînement, mais le confinement s’est bien passé grâce à ça. »

Comment as-tu vécu l’officialisation à distance du titre de champion de France ?
« C’était un peu bizarre ! On aurait préféré finir le championnat, cela n’a pas pu se faire, c’est comme ça. Il y a des choses plus importantes, et notamment la santé de tout le monde. On est fiers malgré tout, c’est un titre en plus, mais il a un goût un peu amer car on n’a pas pu finir ce championnat. »

/media/181694/papier-1.jpg

Comment les retrouvailles au Centre d’Entraînement Ooredoo se sont-elles passées ?
« Cela a été long. Ce n’était pas des vacances mais un confinement à la maison. On a ressenti un manque, on l’a vu sur le terrain, dans le vestiaire… Nous étions tous heureux de nous retrouver. L'atmosphère était différente. On s’est beaucoup manqué ! »

Comment abordez-vous les prochaines échéances du club, à savoir les finales de Coupe de la Ligue et de Coupe de France, et le tournoi final de l’UEFA Champions League ?
« À nous de bien travailler pendant les entraînements. À la différence des autres équipes, on n’aura pas l’opportunité de disputer des matches à haute intensité. Il faudra profiter des entraînements pour tenter de se rapprocher un maximum de cet état au moment venu. Mais j'ai confiance en mes coéquipiers et en moi pour être prêts le jour J. »

Que penses-tu de la nouvelle formule de l’UEFA Champions League ?
« Compte-tenu du contexte, je pense que c’est la meilleure formule possible. On ne pouvait pas faire mieux. On espère que ça va bien se passer. En tout cas, nous allons faire en sorte que cela se passe le mieux possible pour nous ! »