Paris est lancé

Handball

Mercredi soir, le Stade Pierre de Coubertin retrouvait l’EHF Champions League. A l’occasion de la 2ème journée de la phase de poules, le Paris Saint-Germain Handball accueillait le Wisla Plock dans son antre. Battu de justesse à Veszprém (36-34), le Club de la capitale savait que la tâche ne serait pas facile face à une équipe qui s’est imposée lors de son premier match (face à Porto, 27-23).

Malgré plusieurs belles parades d’Andreas Palicka, l’entame est très équilibrée (6’ : 2-2). Face à une très belle formation polonaise, les Rouge et Bleu sont même obligés de courir après le score (10’ : 3-6). Mais les différents échecs au tir et imprécisions techniques sont compensés par une belle défense et notre équipe ne se fait pas véritablement distancer (14’ : 6-7). Bien emmenée par Kamil Syprzak, elle a déjà fait son retard à la fin du premier quart d’heure (16’ : 8-8).

Les hommes de Raul Gonzalez sont bel et bien rentrés dans leur match et font à présent la course en tête, grâce à une arrière-garde qui défend toujours aussi justement (20’ : 10-8). Celle-ci fait cependant parfois preuve d’un peu trop d’agressivité et est sanctionnée d’exclusions temporaires. Mais même en double infériorité numérique, le Club de la capitale garde ses distances (22’ : 13-10). A la pause, les Parisiens sont devant, sans être encore à l’abri.

Les deux formations reviennent des vestiaires avec les mêmes intentions et l’écart n’évolue pas (34’ : 22-19). Ce scénario dure d’ailleurs pendant de longues minutes, au cours desquelles tous les protagonistes de la partie se rendent coup pour coup, que ce soit au sens propre ou au figuré (41’ : 25-21). Le dernier quart d’heure approche et c’est ce moment que les Rouge et Bleu choisissent pour donner un coup d’accélérateur. Entre les parades d’Andreas et les réalisations de Kamil, ils creusent l’écart (45’ : 30-22).

Dans ces derniers instants, Luc Steins monte également en puissance et est à l’origine de la bonne période de son équipe (47’ : 31-23). Pour autant, la partie n’est toujours pas gagnée et notre adversaire n’est pas très loin (52’ : 33-26). Heureusement, Andreas en stoppant un jet de 7m, le repousse dans ses retranchements (55’ : 34-29). Le Paris Saint-Germain Handball gère parfaitement les ultimes minutes et s’impose ! Il débloque ainsi son compteur européen. De bon augure avant d’aller à Toulouse, dimanche après-midi, lors de la 3ème journée de Liqui Moly StarLigue.

Les réactions de Raul Gonzalez, Henrik Toft Hansen et David Balaguer :

(Crédits : L.Valroff/Team Pics/PSG)