Vaillantes, les Parisiennes s'inclinent au bout du suspense

Les joueuses d'Olivier Echouafni sont tombées face à l'Olympique Lyonnais en finale de la Coupe de France (0-0, tab 4-3).

Sur la pelouse d’Auxerre, malgré les 40°, les orages et les coupures d’électricité, les Parisiennes ont tout donné pour tenter de renverser les Lyonnaises, mais se sont inclinées au terme d’une électrisante séance de tirs aux buts. Le tout, devant 4500 spectateurs, parmi lesquels Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi.

LE SCENARIO DU MATCH

Une semaine après s’être imposées en demi-finale face aux Bordelaises (1-2), les Parisiennes se mesuraient à l’ogre lyonnais en finale de la Coupe de France, sur la pelouse de L’Abbé Deschamps.
Pour l’occasion, Olivier Echouafni avait aligné une équipe ultra offensive avec Grace Geyoro, Kadidiatou Diani, Sandy Baltimore, emmenées par Marie-Antoinette Katoto et Jordyn Huitema sur le front de l’attaque.

Et si le premier avertissement est venu du camp Lyonnais et une tête de Wendy Renard, après un coup-franc obtenu par Amel Majri (8e), c’est une coupure d’électricité qui a animé la première mi-temps, deux minutes plus tard. Plongées dans le noir sous une pluie battante, les deux équipes ont dû attendre un quart d’heure avant de retrouver la lumière, et le rectangle vert.

Face à des Lyonnaises très bien organisées, les joueuses de la capitale ont joué sur leurs armes : les contres en attaque et une belle solidarité en défense, à l’image de Diani qui slalomait dans la surface lyonnaise pour mieux servir Huitema (12e), ou de Grace Geyoro, très impliquée à la récupération du ballon. Ni les frappes de Majri (23e, 36e), ni la percée solitaire de Parris (40e), ni la double tentative de Cascarino (41e) n’ont fait flancher les Parisiennes en première période.

/media/184093/papier-cdff-26.jpg

Même configuration pour le deuxième acte, les deux équipes se rendant coups pour coups, sans parvenir à trouver la faille. Profitant de la fatigue qui a gagné du terrain, les Parisiennes ont poussé pour forcer le verrou lyonnais, à l’instar de l’énorme occasion initiée par Kadidiatou Diani, reprise par Marie-Antoinette Katoto puis l’intenable Sara Däbritz, qui a mis le feu dans la défense Lyonnaise (84e). Les deux camps ont tremblé d’un côté à l’autre du terrain… Sans succès.

/media/184095/papier-cdff-28.jpg

Direction la séance de tirs aux buts pour les Parisiennes, qui ne sont finalement pas parvenues à s'offrir un remake de la finale masculine (tab 4-3)...

Désormais, les joueuses du Paris Saint-Germain ont le regard tourné vers leur prochain rendez-vous le 22 août prochain, en quart de finale de la Women’s Champions League face à Arsenal.

OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT-GERMAIN : 0-0 (tab 4-3)
Coupe de France - Finale
Stade de L’Abbé Deschamps
LYON : Bouhaddi, Bronze, Buchanan, Renard, Kumagai, Henry, Majri, Maroszan, Cascarino, Parris.
Entraîneur : Jean-Luc Vasseur

PARIS SAINT-GERMAIN : Endler – Lawrence (Khelifi), Dudek, Paredes, Moroni – Geyoro, Formiga (Däbritz, 57e), Diani – Huitema (Nadim, 73e), Baltimore (Bachmann, 73e), Katoto (Bruun, 93e).
Entraîneur : Olivier Echouafni.