La saison dernière, l’équipe féminine du PSG a réussi son pari ambitieux de bousculer la hiérarchie dans l’hexagone. Si les Parisiennes ont terminé troisièmes derrière les expérimentées Juvisy et Lyon, elles sont longtemps restées en tête du championnat. « L’équipe a progressé et franchi des paliers depuis plusieurs saisons, explique Caroline Pizzala. Sportivement, il y a un projet intéressant. » Meilleure défense du championnat, le PSG a d’ailleurs inscrit une première ligne à son palmarès en remportant le Challenge de France face à Montpellier.

De quoi ouvrir à ses joueuses les portes de la sélection nationale. « On a de plus en plus de filles sollicitées par le sélectionneur de l’Equipe de France, confie l’entraîneur Camillo Vaz. Les jeunes commencent aussi à apparaître dans les sélections de leurs catégories. » Habituée à porter le maillot tricolore, Elise Bussaglia (69 sélections) a été rejointe par Bérangère Sapowicz, qui s’est imposée dans les buts de la sélection depuis quelques mois. Laure Boulleau apparaît également régulièrement dans la liste, tandis que la jeune (23 ans) Caroline Pizzala vient d’être sélectionnée : « J’ai été appelée la semaine dernière pour participer aux matches de qualification à la Coupe du Monde 2011. C’est une grande satisfaction et cela récompense la belle saison réalisée avec le PSG. »

Caroline Pizzala (en bleu à droite) devant Katia (en blanc au fond)

A l’intersaison, le visage de l’équipe a légèrement changé. Trois joueuses ont quitté le club (Indrid Boyeldieu, Emilie L’Huillier, Stéphanie Hoffele), tandis que deux autres ont rejoint l’encadrement (Gwenaëlle Pelé et Sophie Perrichon). Dans le même temps, l’équipe a enregistré les arrivées de deux championnes d’Europe U19 (Léa Rubio et Léa Le Garrec), de l’attaquante de Montpellier Charlotte Lozé et de l’internationale brésilienne quadruple championne de France Katia Teixeira Da Silva. « Cette arrivée démontre la volonté du club de continuer à avancer. Katia est une fille attachante et adorable qui va nous permettre de hausser notre niveau de jeu », concéde Camillo Vaz.

Même son de cloche du côté de Caroline Pizzala : « Katia est une grande joueuse qui va beaucoup nous apporter devant. Il nous manquait une grande attaquante l’année dernière et elle va nous apporter le petit plus qui nous a manqué sur certains matches. » Il faut dire que l’ex-lyonnaise a inscrit la bagatelle de 57 buts en 58 matches de D1, terminant meilleur buteuse du championnat en 2009 (27 buts). « Je voulais rester en France et rejoindre un club ambitieux, confie Katia dans un français impeccable. Les deux matches entre Lyon et Paris ont été très intenses la saison dernière. C’est pourquoi je suis confiante pour cette saison et j’espère pouvoir aider l’équipe. »

Katia Teixeira Da Silva

L’internationale brésilienne arrive d’ailleurs pleine d’ambition dans le club de la capitale : « Partout où j’ai joué, j’ai remporté des titres. Je compte bien ne pas faire d’exception avec le PSG. » L’entraîneur Camillo Vaz espère bien lui aussi faire encore mieux que la saison dernière. « On souhaite poursuivre sur la dynamique de l’an passé, continuer à progresser et porter cette équipe féminine dans le trio de tête, voire même dans les deux premiers ». Synonyme de qualification pour la Champions League.

Le parcours sera long et débute ce dimanche contre une équipe de Montpellier forcément revancharde après la finale du Challenge de France perdue 5-0. « C’est avant tout un match où nous devons prendre des points, ambitionne Camillo Vaz. Ce sera une rencontre intéressante qui va nous permettre de rentrer tout de suite dans le vif du championnat. » De son côté Katia met aussi l’accent sur l’importance de cette première rencontre : « C’est primordial de bien commencer la saison. Paris a gagné le Challenge contre Montpellier. Ils ne vont donc pas nous faciliter les choses. Il faudra arracher la victoire là-bas. » Le PSG sera plus attendu que jamais cette saison et devra confirmer son nouveau statut dès dimanche à Montpellier.

Découvrez l'effectif 2010/2011 >>>