Youssouf, comment vas-tu après cette saison passée à lutter pour le maintien avec Amiens ?
Ça va très bien. J’ai pris un peu de repos avant de rejoindre la sélection du Congo. Avec Amiens, nous avions mal débuté la saison. Nous réalisions de bons matches, mais nous avons manqué de constance. Nous avons donc du batailler jusqu’à la fin. Sur le plan collectif c’était dur, mais sur le plan individuel j’ai beaucoup appris en disputant notamment des affiches face au Havre et Nantes.

As-tu trouvé le temps de jeu que tu cherchais à Amiens ?
J’ai disputé 23 matches de championnat (dont 19 titulaire) et 6 de coupe. Je suis donc satisfait de ma saison. C’est ce que je cherchais à Amiens, car à Paris il y a plus de pression et j’aurais moins joué. Cela m’a permis de travailler tranquillement et de progresser en prenant mon temps. J’espère que cette expérience va me servir pour avoir ma place au PSG la saison prochaine.

As-tu suivi le parcours du PSG ?
Evidemment ! Amiens n’est pas très loin de Paris, donc j’ai pu venir régulièrement au Parc. J’étais de tout cœur avec eux et j’ai toujours pensé qu’ils allaient se maintenir. Il y a désormais une nouvelle saison à préparer.

Qu’as-tu ressenti au coup de sifflet final de Sochaux-PSG (1-2) ?
Un immense soulagement. Pendant tout le match, je croisais les doigts pour le PSG. Au moment où Sochaux égalise en même temps que Lens face à Bordeaux, j’étais super stressé. Finalement, cela s’est bien fini et j’ai pu fêter ça avec quelques joueurs du PSG à Paris.

Quel est ton programme pour cet été ?
Je vais donc rejoindre le rassemblement de la sélection du Congo. J’étais également convoqué pour disputer le Tournoi de Toulon avec l’Equipe de France Espoir, mais j’ai choisi de défendre les couleurs du Congo. Nous devons disputer 4 matches en juin pour les qualifications de la Coupe d’Afrique des Nations et de la Coupe du Monde 2010, face à l’Egypte (1er juin), le Malawi (8 juin) et Djibouti (13 et 22 juin). Ensuite, je rejoindrai a priori le PSG courant juillet.