Patrick Colleter, Vincent Guérin et Jimmy Algerino... trois anciens du Paris Saint-Germain qui ont connu les folles soirées européennes face au Real Madrid (4-1 en 1/4 de finale retour de la Coupe UEFA , le 18/03/1993), le FC Barcelone – déjà - (2-1 en 1/4 de finale retour de la Ligue des champions, le 15/03/1995) ou la victoire face au Steaua Bucarest (5-0, tour préliminaire de la Ligue des champions, le 27/08/1997.

Le trio est unanime : même si la victoire 4-0 face au Barça fait partie des plus belles soirées européennes, il faudra attendre le match retour et la qualification pour faire le bilan de ce succès.

Vincent Guérin (253 matches à Paris de 1991-1998), buteur décisif face à Barcelone en 1995, a apprécié la performance des joueurs d’Unai Emery : « C’est une très grande soirée, historique pour le club. Mais ce n’est qu’un 8eme de finale et il faut se qualifier ! J’ai beaucoup apprécié la performance collective et le trio au milieu de terrain Verratti-Matuidi-Rabiot. Ils ont été incroyables, ils n’ont laissé aucun espace aux Barcelonais. Ce match reste un super résultat au vu de l’ampleur du score, et sûrement la plus belle soirée au Parc des Princes depuis 2012 et l’arrivée des actionnaires qataris. »

Patrick Colleter (213 matches de 1991 à 1996) a lui aussi connu les folles soirées face à Madrid et Barcelone dans les années 1990. Il a aimé la performance des Parisiens, mais il reste prudent : « C’est un beau match, un score exceptionnel mais il manque encore la qualification pour devenir une soirée légendaire comme face à Madrid et Barcelone à mon époque. Les joueurs d’Emery ont été parfaits pendant 90 minutes, ils ont harcelé les Catalans, toute l’équipe a joué à l’unisson. Il reste le retour, et le Barca, avec son trio Messi-Neymar-Suarez peut faire des miracles. IIs ont le talent pour faire souffrir les Parisiens, donc je reste confiant mais méfiant. »

Jimmy Algerino (176 matches de 1996 à 2001) a pour sa part vécu le match face au Steaua Bucarest et l’incroyable retournement de situation en faveur des Parisiens. Il applaudit la grande prestation des Rouge et Bleu : « Il faut saluer la performance de Paris, avec quatre buts marqués contre le vainqueur annoncé de Champions League cette année. C’est le match référence. Mais méfiance, à l’image de notre match face à Bucarest, Paris peut prendre la foudre au retour ! Au staff parisien de ne pas faire l’erreur de croire déjà à la qualification, car sur un match tout est possible. Je serai pour ma part au Camp Nou pour le match retour et je connais bien la mentalité catalane, si les joueurs de la Capitale ne prennent pas rapidement un but, le public barcelonais ne sera pas le 12eme homme, comme au match aller au Parc des Princes. »