Un nul spectaculaire

Handball

Mercredi soir, le Paris Saint-Germain Handball disputait un choc européen ! A l’occasion de la 3ème journée d’EHF Champions League, il se déplaçait sur le terrain de Flensbourg. L’objectif : enchaîner une deuxième victoire européenne consécutive, face à une formation qui a perdu ses deux premières rencontres. Mais les Allemands sont difficiles à manoeuvrer. La dernière fois que les Rouge et Bleu se sont imposés à la Flens-Arena, c’était en 2019, grâce à une parade au buzzer de Vincent Gérard (29-30).

En début de rencontre, les défenses et les deux gardiens prennent clairement le dessus sur les attaques (6’ : 1-1). A distance, Vincent Gérard et Benjamin Buric se livrent un beau duel et leurs filets ne tremblent que très rarement (9’. : 3-3). Les minutes passent et le round d’observation ne semble toujours pas terminé (12’ : 4-4).  A force de plier sans rompre, Flensbourg finit par se rebeller et est la première formation à faire le break (14’ : 6-4). Les locaux mènent désormais au point, mais Paris s’accroche ! Il reste une dizaine de minutes à jouer dans le premier acte, les lignes offensives ont réglé la mire et se rendent coup pour coup (19’ : 9-8) !

Les Allemands ont plusieurs possibilités de passer à +3, mais se heurtent à chaque fois à Vincent Gérard. Le Club de la capitale profite des exploits de son gardien pour rester dans la partie (23’ : 11-10). Malheureusement, notre dernier rempart ne fait que retarder l’échéance et les Parisiens doivent courir après le score (26’ : 14-11). Heureusement, ils vont vite et rattrapent rapidement leur adversaire après un doublé de Nikola Karabatic (28’ : 14-13). Les Rouge et Bleu ont laissé passer l’orage et ne sont plus menés que d’une longueur au repos.

La deuxième période redémarre comme la première, avec deux arrêts de gardiens (32’ : 14-13). Buric et Vincent sont toujours dans une forme étincelante et repoussent la plupart des tentatives qui se dirigent vers leur cage. Si bien, que l’écart n’évolue presque pas (36’ : 17-16). L’international français monte encore un peu plus en régime et multiplie les prouesses. L’attaque parisienne se met au diapason et recolle par l’intermédiaire d’un excellent Ferran Solé Sala (42’ : 18-18). Le money-time approche à grands pas et le suspens règne toujours terriblement (47’ : 22-22).

Les deux formations rivalisent à chaque attaque, que ce soit dans la réussite ou l’échec (50’ : 22-22). Mais une chose ne change pas : la forme de Vincent, qui s’offre le luxe de sortir un jet de 7m de Hampus Wanne. Ce n’est toujours pas suffisant pour sceller le sort de la rencontre et les Rouge et Bleu se retrouvent de nouveau en ballottage défavorable (53’ : 25-23). Une nouvelle fois, le Paris Saint-Germain Handball va puiser dans ses ressources pour revenir ! Grâce à Mikkel Hansen et Luc Steins, il refait son retard, résiste à la dernière attaque adverse et prend un point à la Flens-Arena. Après trois journées, les Parisiens comptent donc trois unités et ne sont qu’à une longueur des leaders.

 

Les réactions de Mathieu Grébille, Nikola Karabatic et Raul Gonzalez :

(Crédits : A.Gadoffre/TeamPics/PSG)