Au buzzer

Le contexte :
Mercredi soir, le Paris Saint-Germain Handball prenait part à sa troisième rencontre consécutive de Velux EHF Champions League. En match avancé de la 7ème journée, il se déplaçait sur le terrain de Flensbourg. Avec trois points d’écarts entre les deux formations avant le coup d’envoi (10 pour Paris, 7 pour les Allemands), tout restait possible dans la course à la première place. Que ce soit sur le plan mathématique ou celui du jeu, la rencontre s’annonçait donc palpitante !

Le résumé :
Si Luka Karabatic ouvre le score sur la première action de la rencontre (1’ : 0-1), les filets ne tremblent que très peu dans le début de partie (7’ : 1-1). Passé ce temps d’observation, l’aîné de la fratrie, Nikola, réglé la mire ! En l’espace de quelques instants, l’international français inscrit quatre buts sur autant de tentatives et permet à son équipe de faire le break (12’ : 2-5). Mais si les Rouge et Bleu semblent globalement maîtriser leur sujet (15’ : 4-8), ils ne sont pour autant pas à l’abri d’un retour allemand (24’ : 11-12). Ces derniers parviennent même à recoller, grâce à Magnus Röde, malgré plusieurs parades de Vincent Gérard (26’ : 11-11). Les Rouge et Bleu repassent en tête, peu avant la pause, après un slalom de Nedim Remili et mènent d’une courte tête au repos (30’ : 13-14).

La seconde période démarre comme la première : avec une domination parisienne (38’ : 18-22). Mais même lorsque le club de la capitale se procure des balles de +5, finalement avortées, il est toujours sous la menace d’un nouveau retour (42’ : 19-22). Pour freiner les ardeurs locales, Paris peut s’appuyer sur les prouesses de Vincent et sur la puissance de Mikkel Hansen (46’ : 22-24). Pourtant, en dépit de ces exploits, tout reste possible à l’approche du money-time (50’ : 25-26). Les dix dernières minutes sont irrespirables ! Alors que nos joueurs tentent de ramener les deux points (54’ : 27-28), les Allemands n’abdiquent pas (59’ : 29-29). Dans les ultimes secondes, Mikki redonne l’avantage à sa formation… Mais il reste une dernière attaque. Sur le buzzer, Röd tente sa chance, mais voit sa tentative repoussée par Vincent ! Au forceps, les Rouge et Bleu s’imposent (29-30) !

Le Parisien du match : Vincent Gérard
Auteur d’une très belle partie, Vincent Gérard a été l’un des grands artisans du succès parisien. Avec sept parades, il a permis aux siens de conserver leur avance pendant de longues minutes, jusqu’à une ultime parade, victorieuse et décisive, sur le gong ! On notera aussi l’excellente prestation de Nikola Karabtic d’un six sur huit.

Le mot : Leader
En attendant le déplacement à Aalborg, dimanche, les hommes de Raul Gonzalez s’emparent provisoirement des commandes du groupe A de la Ligue des Champions, avec deux points d’avance sur les Catalans. Une contre-performance des Blaugranas au Danemark permettrait à Paris de rester seul aux commandes de la poule. De son côté, Flensbourg, qui se rendra dans la capitale française le 17 novembre, est désormais à cinq longueurs.

Dans le viseur :
Après ce périple européen, les Rouge et Bleu vont à présent pouvoir retrouver la Lidl StarLigue. Samedi, ils rattraperont leur 8ème journée (qui se dispute en milieu de semaine), à l’occasion de la réception d’Aix. Toujours au Stade Pierre de Coubertin, ils accueilleront, jeudi soir, Montpellier, dans ce qui s’annonce comme le choc du neuvième round de notre championnat !

(Crédits : TeamPics/PSG)