Adama Keita : « pas mal d’antécédents avec Kielce »

Mardi après-midi, le Paris Saint-Germain Handball débute une semaine européenne très importante. Il va d’abord affronter Kielce, puis le Flensbourg, en EHF Champions League. Adama Keita nous a dit quelques mots sur l’actualité des Rouge et Bleu.

Psg.fr : Qu’as-tu pensé de la victoire face au Meshkov Brest (33-26) ?
Adama Keita : Ça a été un très bon match pour nous. Nous avons été sérieux et rigoureux, malgré quelques échecs. On a bien géré nos temps faibles et forts. C’est une bonne base pour la suite ! On peut s’aider de cette rencontre pour faire d’autres choses encore meilleures.

Que penses-tu du nouveau règlement ?
Nous n’avons pas de pouvoir sur ce genre de décision. Ça remet pas mal d’équipes en lice et ça sera un gros combat jusqu’à la fin de la phase de poules. Plusieurs peuvent s’en sortir mieux qu’avant. Ça va être très intéressant. Chaque victoire sera importante. Le classement pourrait nous permettre d’affronter des équipes plus « abordables », même si en Ligue des Champions, tout le monde est compétitif. Le but est de finir le plus haut possible. On ne fera pas de calcul pour savoir quel adversaire nous pourrions rencontrer au prochain tour.

Vous allez affronter Kielce et Flesnbourg en trois jours. Quels souvenirs gardes-tu des matches aller ?
Face Kielce, ça sera spécial. Nous avons pas mal d’antécédents face à cette équipe. Il y a toujours beaucoup de tensions dans ces rencontres. Nous voulons faire quelque chose de bien, surtout chez nous. Ce sera un combat et il faudra qu’on soit prêt. Nous n’avons pas oublié notre défaite de l’aller (35-33). Nous avons aussi un souvenir assez mitigé du premier match contre Flensbourg, où nous nous sommes inclinés à la fin (28-29). C’était le début de saison… Ce qui nous intéresse est de montrer une meilleure image et qu’on peut aller gagner chez eux, comme ils l’ont fait chez nous.

Malgré ta jeune carrière, cela fait un moment que tu es dans cette équipe. Comment t’y sens-tu ?
Bien, je suis content d’être là. C’est mon club depuis plusieurs années ! Je suis heureux et épanoui, j’espère que ça va durer longtemps. C’est un honneur de porter les couleurs de ma ville.

Comment se passe la relation avec les deux autres ailiers gauches (Mathieu Grébille et Dylan Nahi) ?
Nous sommes très complémentaires…La concurrence est très saine. Ce sont de vrais amis et on s’entend très bien. Nous partageons beaucoup. On est tous dans le même bateau. Quand mon ami, qui joue au même poste que moi, est performant, je suis content !

Retrouvez la première partie de notre interview avec Adama Keita, en vidéo.

(Crédits : TeamPics/PSG)