Et de deux qui font six Parisiens aux Europe juniors !

Si quatre masculins du PSG Judo ont été choisis pour représenter la France lors des championnats d’Europe juniors qui se tiendront en Finlande du 12 au 15 septembre prochains, il faudra également compter sur Faiza Mokdar et Ophélie Vellozzi, retenues dans la sélection féminine.

L’une est championne d’Europe en titre dans la catégorie des -52kg et compte bien conserver sa couronnes dans trois semaines à Vantaa, l’autre vient de rejoindre le club parisien et entend d’emblée marquer son territoire en -57kg.

Ayant découvert le haut niveau international seniors au début de l’année, avec notamment une cinquième place au Grand Prix de Géorgie, Faiza Mokdar a retrouvé sa catégorie d’âge (elle est junior 1re année, NDLR) pour les deux derniers tournois de sélection, en Autriche début juin et en Allemagne fin juillet. Deux compétitions pour... deux victoires à la clé, qui font de la Parisienne l’une des favorites à sa propre succession en Finlande. « Comme d’habitude, j’irai là-bas sans pression, affirme la triple championne de France (cadettes, juniors et seniors) 2018. À Berlin, je m’impose, mais sans être dans une forme optimale. Ce qui m’a donné des pistes de travail, que je mets actuellement en pratique lors du stage national de Soustons : être plus agressive au début de chaque séquence et travailler des points de technique, comme sur mon uchi-mata (fauchage de jambe par l’intérieur). Je n’ai pas de bobo et je me sens très bien », conclut celle qui avait également fini au pied du podium des championnats du monde juniors l’année dernière.

L’autre sélectionnée parisienne, Ophélie Vellozzi, reste de son côté sur une troisième place lors de la coupe européenne juniors d’Autriche. Un résultat sans doute décisif dans le choix du staff national. « Pour être franche, cette sélection est une bonne surprise, concède la transfuge de l’OM Judo. Mais si je finis sur le podium à Leibnitz, je ne me classe pas à Berlin. J’étais donc dans le doute jusqu’à ce que les entraîneurs annoncent la sélection sur le tapis la semaine dernière. Du coup, me voilà très motivée, surtout que ce seront mes premiers championnats d’Europe. Je vise au minimum le podium, car je sais que j’en ai les moyens et surtout parce qu’il n’y a aucune fille clairement au-dessus des autres dans ma catégorie. Physiquement, j’ai beau m’être blessée à la cheville lors des championnats de France mi-mars, c’est désormais derrière moi. »

Avec ses six sélectionnés, le PSG Judo sera le club le plus représenté dans la sélection tricolore, qui tentera de faire mieux que les quatre médailles – deux d’or et deux de bronze – décrochées uniquement par ses féminines en individuels l’an passé à Sofia (Bulgarie).