De l'Atalanta à Leipzig, la semaine des Parisiens

Equipe première

Après la joie de la qualification, les hommes de Thomas Tuchel ont dû se remettre dès le lendemain au travail, en vue des demi-finales de la Ligue des Champions.

Mercredi soir, le Paris Saint-Germain s’imposait, au terme d’un match épique, face à l’Atalanta Bergame (1-2). Un scénario renversant qui procurait à la capitale sa dose d’euphorie et surtout, son ticket pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Un carré que le club n’avait plus atteint depuis 25 ans.

Le héros de la soirée, Eric Maxim Choupo-Moting, était d’ailleurs revenu pour nous sur ce moment hors du temps : « Pour être honnête, le coach m’a juste dit en allemand : "Donne tout ce que tu as". C'est ce que je me suis mis en tête. C’était fou. Des émotions folles, un sentiment indescriptible. C’est très spécial, oui. Non seulement c’est la première fois depuis 25 ans que le club se qualifie en demi-finale, mais c'était aussi le 50e anniversaire du club ce jour-là. Faire partie de ce moment, de cette journée, c’est vraiment une sensation formidable. Même sans tous les supporters, il y avait de l’ambiance dans le stade car on pouvait entendre tout le monde sur banc, tous les joueurs qui étaient dans les tribunes comme Marco Verratti, Angel Di Maria, Layvin Kurzawa et, bien sûr, tous les joueurs sur le terrain. Les émotions étaient si incroyables... C'était un moment inoubliable, définitivement. »

/media/184428/_-julienscussel_20-08-12_2168-rc.jpg

Une fois l’ascenseur émotionnel digéré, et la soirée savourée autour de l’anniversaire de Presnel Kimpembe, les hommes de Thomas Tuchel sont repartis de l’avant, retrouvant dès le lendemain le chemin de l’entraînement.
Une partie de l’équipe faisait une séance traditionnelle en extérieure, tandis que les titulaires de la veille opéraient leur récupération avec des soins et du travail en salle. Du côté du centre d’entraînement, le Brésilien Valdo était d’ailleurs venu féliciter les joueurs de la capitale, 25 ans après sa propre qualification en demi-finale de la Champions League avec l’écusson Rouge et Bleu.

« Je suis très content d’être là et de faire partie de cette famille du Paris Saint-Germain. Ce match, c’était un match très touchant, très émouvant. Paris était mené 1-0 et jusqu’au bout, les joueurs ont été des guerriers sur le terrain. C’est là, que l’amour et la détermination entre les joueurs, ça a fait un mélange explosif. J’étais fier de ce Paris Saint-Germain », avait d'ailleurs confié l'ancien parisien au micro de PSGTV.

/media/184402/3.jpg

Dès le surlendemain, l’ensemble de l’effectif retrouvait le rectangle vert, enregistrant au passage le retour de Layvin Kurzawa à la séance collective.

Au cours de la semaine, les séances se sont intensifiées, Thomas Tuchel et son staff alternant entre des sessions le matin et en fin de journée, passant entre les gouttes des chaleurs lisboètes. Idrissa Gueye, et Thiago Silva ont pu poursuivre leur reprise, tandis que Marco Verratti a dû attendre ce lundi pour retrouver le reste du groupe.

/media/184752/37.jpg

En dehors de ces séances de travail sur le terrain, dans la lignée de ce qui avait déjà été mis en place du côté de Faro pour le stage de préparation, l’ensemble de la délégation est restée confinée à l'hôtel en raison des mesures sanitaires liées au Covid-19. Avec au programme des soins, de la récupération et bien sûr quelques moments de détente autour du billard ou d'une partie de FIFA.

/media/184728/13.jpg

À noter que Neymar Jr, déjà élu homme du match au terme de son quart de finale face à l'Atalanta, a également reçu ce lundi le titre de joueur de la semaine de Ligue des Champions. 

/media/184672/gotw_qf_landscape_winner_fr.png

En veille de match, Thomas Tuchel et Ander Herrera ont de leur côté pu participer à la conférence de presse du côté de l’Estádio da Luz. L’occasion pour le coach de revenir sur les intentions des Parisiens avant le choc face à Leipzig.

« On ne parle pas de match historique, on vit le moment. Nous avons mérité d’être ici parce que nous avons réalisé une Champions League extraordinaire, une saison extraordinaire. On a beaucoup travaillé pendant la saison. C’est le résultat. On a déjà fait le quadruplé, on continue. On est calme, heureux d’être ensemble. Sur le terrain, nous sommes forts. À l’entraînement, la semaine à Faro a été d’un haut niveau, tout comme la séance de dimanche. Il y avait de la concentration, des sourires, et de la qualité. Nous sommes là, nous sommes prêts. On veut gagner cette demi-finale. On ne peut pas savoir le résultat, mais on va combattre. »

/media/184270/1265241449.jpg

Le rendez-vous est pris : ce mardi soir, 21h (heure française), pour la demi-finale de l’UEFA Champions League.