Thilo Kehrer à la rencontre des enfants migrants

Fondation

Ce jeudi, Thilo Kehrer s’est rendu à Ivry-sur-Seine dans un centre d’accueil pour familles migrantes afin de jouer au football avec les plus jeunes d’entre eux.

« Thilo, on t’attend, Thilo, on t’attend ! ». Le message était clair ce jeudi au CHUM (Centre d’Hébergement d’Urgence pour familles Migrantes), scandé par les 170 enfants qui trépignaient d’impatience. Le joueur parisien a rencontré, dans le cadre du partenariat entre le Paris Saint-Germain - Les Enfants d’Abord et Emmaüs Solidarité, des enfants de tout âge dans le seul centre d’accueil de première urgence de familles migrantes de France.

« Qu’un sportif de ce niveau puisse venir dans un centre est vraiment un très beau signe de respect par rapport aux enfants et familles qui ont connu des drames, et cela participe à l’insertion de ces personnes », explique Bruno Morel, Directeur général d’Emmaüs Solidarité. À son arrivée, Thilo Kehrer a distribué le goûter, avant de disputer un match avec des adversaires… plutôt féroces. Mais pas de panique pour l’international allemand qui a marqué pas moins de trois buts, pour le plus grand bonheur des enfants : « Cela fait plaisir de voir les gamins enthousiastes, ça me touche. J’ai été accueilli avec pleins de câlins ! J’ai même repéré quelques joueurs pour l’équipe », plaisante le défenseur.

Une séance d’autographes plus tard, les étoiles pleins les yeux, les privilégiés du jour garderont un souvenir impérissable de cette rencontre pas comme les autres. Depuis cinq ans, le Paris Saint-Germain - Les Enfants d’Abord œuvre pour apporter à Emmaüs une « bulle d’oxygène dans un quotidien difficile », comme l’explique Sabrina Delannoy, Directrice adjointe de Paris Saint-Germain - Les Enfants d’Abord.

Rencontrer Thilo Kehrer est une opportunité qui s’ajoute à celles déjà mises en place par l’équipe de la fondation, notamment lors du match contre Reims : « Le don de places d’abonnés au Parc des Princes, qui reversent leur abonnement sur une plateforme, permet à des bénéficiaires issus de ces centres de venir au stade. Cela a été le cas mercredi dernier, et on compte renouveler l’opération. » Une initiative qui a réjoui les enfants présents et qui prolonge encore la magie du moment.