Teddy Riner : « Les Jeux passent après »

Suite à l’annonce du report à 2021 des Jeux olympiques de Tokyo du fait de la propagation du coronavirus Covid-19, le double champion olympique du PSG Judo, rivé sur cet objectif depuis de nombreux mois, reste positif. Son rendez-vous avec l’histoire de son sport n’est que partie remise.

« J’ai eu envie de ne pas y croire, mais le plus important, ce ne sont pas les JO, c’est de rester en vie. J’ai envie d’y être, mais on ne peut pas se plaindre. Il faut composer avec. C’est grave ce qui se passe aujourd’hui. Il ne faut pas être égoïste : ce sont des vies qu’il faut sauver, mettre fin à cette pandémie, le reste passe après. Nous sommes face à une crise inédite, qui aura sa place dans les livres d’histoire de mes enfants. » Comme beaucoup d’autres athlètes du monde entier, appelés à disputer les Jeux cet été, Teddy Riner a tenu à saluer la décision prise ce matin par le Comité international olympique de reporter l’événement sportif planétaire n°1 face à la crise sanitaire actuelle.

Teddy Riner (février 2020) 2

Malgré le confinement, le décuple champion du monde assure par ailleurs que sa préparation se poursuit presque normalement. « J’ai continué à m’entraîner physiquement, avec deux séances par jour, chez moi, où j’ai la chance d’avoir le même matériel qu’à l’INSEP. Les conditions actuelles ne sont évidemment pas les meilleures, mais les Jeux, ça ne se prépare pas trois mois avant. C’est trois ans avant. Là, il faudra évidemment réaménager, mais mes entraîneurs ne vont pas me lâcher, je ne m’en fais pas ! J’aurais préféré l’automne 2020, mais ça ne change rien : ce seront les JO de Tokyo, la médaille est là, elle existe, il faudra aller la chercher. J’espère que les douze prochains mois vont passer vite, mais je me dis aujourd’hui plus encore qu’hier : je vais aller faire là-bas mes plus beaux Jeux olympiques. » À la hauteur de ce qu’il tentera de décrocher au Pays du Soleil-Levant : un triplé olympique inédit chez les lourds.