« Se protéger et protéger les autres»

Alain, Président du PSG Fan Club La Réunion nous raconte comment la quarantaine est vécue sur son île et l'impact de la crise sanitaire du COVID-19 sur sa vie de tous les jours.

Alain, Président du Fan Club La Réunion nous raconte son ressenti face à cette crise sanitaire du COVID-19 et la façon dont sont Fan Club vient en aide aux plus démunis « A la Réunion on a la chance d’être assez peu touchés par le Covid-19, on respecte les consignes et les gestes barrières mais pour l’instant nous avons beaucoup de chance d’avoir très peu de cas.   Notre le quotidien change avec ce confinement. Mais avec le Fan Club de La Réunion on est très actifs , nous avons un arrêté préfectoral nous permettant d’aller chercher des marchandises chez des grossistes et de les amener aux personnes les plus démunies. On fait aussi des repas pour les sans-abris, on s’active donc beaucoup avec nos adhérents. Donc on respecte énormément les barrières de sécurité, car ils nous arrivent d’être sur le terrain pour venir en aide aux gens.Il y a  des habitants dans les petits villages éloignés de La Réunion où c’est accessible qu’a pied. Nous avons déjà envoyé quatre tonnes de marchandise pour environ 200 familles par hélicoptère ou à pied. On leur apporte des produits nécessaires.»

/media/138524/photo-2020-04-16-15-36-15.jpg

Depuis la victoire face à Dortmund en huitième de finale de Champions League les supporters restent en contact et font en sorte rester soudés. « On est en contact et on partage beaucoup par Skype ou par mail. On attend qu'une chose c'est que le championnat et la Champions League reprennent, et les coupes évidemment. C'est vrai qu'on est très impatient de connaître la suite, car on voit que le PSG est qualifié partout et on espère que cela ne va pas s'arrêter car on fait quand même partie des favoris pour les deux coupes, le championnat, et nous sommes l'un des favoris pour la Ligue des champions. Pour le huitième de finale retour de Champions League face à Dortmund on était 300 supporters dans le fan club, c'était une grosse affluence ! Surtout que le match est passé à minuit chez nous, on était 300 supporters on a fait craqué des fumigènes, on avait des drapeaux, des papelitos comme en argentine, c'était une grosse ambiance. Grosse grosse ambiance ! On était déjà très fiers des joueurs, qui se sont donnés à fond malgré le huis-clos ce qui n'était pas facile. Nous étions aussi très fiers des joueurs car au match aller nous sommes passés un peu "au travers", sans avoir fait un mauvais match pour autant. La, je pense que nous avons senti l'âme de cette équipe, ce qui est bon pour la suite. La cohésion entre les joueurs nous avait plaisir, l'équipe était ensemble, même les remplaçants. Il y a eu une union sacrée et c'est souvent le cas des équipes qui vont très loin. Quand les gens s'entendent bien sur le terrain ça va souvent très loin.»

/media/138525/photo-2020-04-16-15-36-15-2.jpg

Pour Alain, les objectifs ne changent pas et le Paris Saint-Germain se doit de viser très haut « On veut tout gagner, tout, tout ! Le trophée des champions c'est fait, il faut maintenant gagner le championnat, les deux coupes, et la Champions League !»

Face à cette crise Alain souhaitait passer un dernier message : «   Il faut se protéger et protéger les autres, même si les jeunes sont moins touchés. Il faut protéger sa famille. La famille il n'y a rien de plus important.»