« Restons soudés et prudents »

Jérôme, Président du PSG Fan Club Indre nous raconte l'impact de la crise sanitaire du COVID-19 sur sa vie de tous les jours.

Être supporter et éloigné géographiquement de son club de coeur n'est pas toujours évident. Alors être passionné de football et devoir se priver de matches quand on est président d'un fan club, c'est encore plus difficile.

C'est en ce sens que Jérôme, Président du Fan Club du Paris Saint-Germain en Indre, nous a raconté son ressenti face à cette crise sanitaire du COVID-19 et la frustration d'être séparé de l'équipe Rouge et Bleu.

« Cette passion qu’est le Paris Saint-Germain, rythme notre quotidien, notre vie. Je fais les déplacements européens et je suis souvent le club en déplacement. C’est un art de vivre. Donc mon quotidien est forcément bousculé. C’est tout un fonctionnement qui change. Il n’y a plus de matches entre amis. Mais pour l’instant on doit respecter ce confinement et les gestes barrières pour espérer revoir le Paris Saint-Germain et reprendre notre vie quotidienne. J’ai la chance de vivre à la campagne donc c’est plus simple de vivre ce confinement, mais le manque du Paris Saint-Germain est le même pour tout le monde je pense », a confié Jérôme.

/media/153514/94928527_1553651574794458_2184717161870655488_n.jpg

Malgré l'arrêt du championnat de France, Jérôme garde toutefois contact avec les autres membres du fan club. Ensemble, ils se remémorent de nombreux moments historiques du club dont cette qualification en quarts de finale de l'UEFA Champions League face à Dortmund. 

« On a un groupe de discussion avec le Fan Club qui nous permet de garder contact. Dès qu’on voit une information sur le club ou le foot en général on la commente ensemble. On est vraiment une famille et on espère se retrouver bientôt. Malgré cet arrêt prématuré du championnat, ça reste une fierté de remporter un nouveau titre de champion de France. Il faut saluer le travail de toute l’équipe qui mérite amplement ce titre, on est très fiers d’eux.», nous a ainsi expliqué le président, avant de poursuivre.

« Mais il reste la Ligue des Champions. On a vécu ce huitième de finale retour face à Dortmund avec beaucoup de joie et d’émotion. On a vécu le match avec énormément de passion et on garde beaucoup d’espoir pour le reste de la compétition. Et l’image de la célébration entre les supporters et les joueurs à la fin du match représente ce qu’est le Paris Saint-Germain.»

/media/153516/97045874_2929706270450528_6321165512852111360_n.jpg

Face à cette crise Jérôme souhaitait passer un dernier message : « J’envoie dans un premier temps mon soutien au personnel médical qui réalise des choses extraordinaires. Ce sont nos héros du quotidien, ils sont en première ligne face à ce virus et ils faut les considérer à leur juste valeur. Je félicite aussi le Paris Saint-Germain et les actions mises en place par le club. C’est touchant de voir cet élan de solidarité. Paris et ses supporters, c’est une vraie histoire d’amour dans les bons comme dans les mauvais moments.»