La Harvard Business School publie une étude de cas consacrée à la croissance mondiale du Paris Saint-Germain

La Harvard Business School a publié ce mercredi une étude de cas approfondie consacrée à l’expansion mondiale du Paris Saint-Germain depuis son rachat par Qatar Sports Investments en 2011.

La Professeure Anita Elberse, réputée pour son expertise dans le monde du sport, des médias et du divertissement, et David Moreno, diplômé de Harvard, ont effectué une visite au club au cours de la saison 2019-2020, lors de laquelle ils ont réalisé une série d’entretiens avec le Président, Nasser Al-Khelaïfi, ainsi qu’avec des dirigeants du club, des joueurs et membres d’encadrement des équipes premières et des équipes de jeunes et notre partenaire majeur, Accor Live Limitless, entre autres.

Cette étude de cas indépendante de 30 pages porte sur la progression phénoménale du club et sur les actions ambitieuses déployées sur et en dehors du terrain dans le but de faire du Paris Saint-Germain l’une des marques de sport les plus reconnues à l’échelle mondiale. Elle s’intéresse en particulier à la croissance commerciale du Paris Saint-Germain ainsi qu’aux initiatives de diversification de sa marque (désormais une référence dans le secteur), à son internationalisation, aux investissements consacrés à ses infrastructures, en particulier aux zones hospitalité du stade et à son nouveau centre d’entraînement dernier cri, ainsi qu’à sa politique d’investissement dans les talents (dans les équipes premières et de jeunes ou les équipes commerciales).

Voici quelques extraits de l’étude, qui rendent compte de l’orientation stratégique du club et des résultats qu’elle génère :

- « En mars 2020, près de neuf ans après l’acquisition du PSG par QSI en 2011, les résultats de la nouvelle orientation stratégique du club étaient clairement visibles, que ce soit sur ou en dehors du terrain. »

- « L’investissement [du club] a porté ses fruits sur et en dehors du terrain. Depuis 2011, le PSG a remporté 22 titres nationaux, parmi lesquels six championnats de France et quatre Coupes de France. Parallèlement, le club a connu une progression régulière dans le classement des plus grands clubs de football européens, dont il occupe aujourd’hui la cinquième place. »

- « Sur le plan économique, le PSG enregistre une forte croissance depuis sa reprise par QSI. Les recettes sont passées de 95 millions d’euros lors de la saison 2010-2011 à 637 millions d’euros lors de la saison 2018-2019. »

- « Grâce aux améliorations apportées aux tribunes et aux zones hospitalité, les recettes des jours de matches ont quadruplé, passant de 24 millions d’euros pour la saison 2010-2011 à 115 millions d’euros pour la saison 2018-2019. »

- « Les recettes commerciales, qui englobent le sponsoring, le merchandising et les partenariats ont été multipliées par douze, de 26 millions d’euros à 366 millions d’euros, en l’espace de huit ans. »

- « La présence officielle du PSG sur les réseaux sociaux a elle aussi connu une progression remarquable. Alors que le club comptait 500 000 followers sur l’ensemble de ses plateformes en 2011, il en recensait près de 81 millions en 2020. »

- « Les cadres du PSG entendent connecter l’institution de façon plus large avec d’autres cultures, au-delà du football : avec d’autres sports, mais aussi avec des domaines comme la mode, la musique, le cinéma, la télévision et l’art. »

Reconnue dans le monde entier comme l’institution de référence en matière d’études de commerce, la Harvard Business School a ouvert la voie dans les concepts liés à la stratégie, au management, au marketing et à plusieurs autres disciplines du commerce. Elle a créé la toute première promotion de Master Business Administration (MBA), en 1908. « Cela a été un immense plaisir d’accueillir la Professeure Elberse au sein de notre club et de lui permettre de réaliser une étude objective et indépendante de l’évolution du Paris Saint-Germain ces dernières années », déclare le Président du club, Nasser Al-Khelaïfi.

« Nous sommes très fiers de la rapidité et de l’ampleur des progrès réalisés depuis 2011. Mais notre ambition reste intacte et nos objectifs élevés. D’un point de vue personnel, le fait de propulser le club à son niveau actuel a été une expérience à la fois hautement exigeante et éminemment gratifiante. Le Paris Saint-Germain va poursuivre son projet de devenir l’une des trois plus grandes marques sportives de la planète à tous points de vue : recettes, puissance de la marque, impact sociétal et, surtout, réussite sportive. Nous espérons combler de fierté la communauté sans cesse grandissante de supporters fidèles et passionnés qui nous soutiennent dans le monde entier. »

Paris Saint-Germain: Building One of the World’s Top Sports Brands est disponible dès aujourd’hui sur le site internet de la Harvard Business >>>

 

À propos de la Professeure Anita Elberse :

Professeure en administration des entreprises à la Harvard Business School (chaire Lincoln Filene), Anita Elberse prépare et donne un cours en MBA intitulé Businesses of Entertainment, Media, and Sports (Économie du spectacle, des médias et des sports), l’un des plus prisés du programme de l’institution. Elle pilote également un programme de formation accélérée destiné aux cadres, lui aussi intitulé The Business of Entertainment, Media, and Sports. Parallèlement, elle dirige un programme de mentorat sur un semestre, Crossover Into Business, spécialement conçu pour les sportifs professionnels. Elle est aussi à la tête du programme Summer Venture in Management, qui s’adresse aux étudiants issus des minorités. Poets & Quants l’a désignée parmi les meilleurs professeurs d’école de commerce du monde âgés de moins de 40 ans, et elle a reçu plusieurs distinctions de la part de la Harvard Business School et de ses étudiants. En 2016, elle s’est vue décerner l’Outstanding Case Teacher Award à l’occasion d’un concours mondial organisé par The Case Centre, surnommé « les Oscars des études de commerce ».

Dans ses travaux, la Professeure Elberse cherche principalement à comprendre les facteurs de réussite des produits dans le spectacle, les médias, le sport et d’autres secteurs créatifs, et à déterminer comment les sociétés de ces secteurs peuvent gérer efficacement leurs produits et leurs talents. Elle a mené des études de cas sur des dizaines de sociétés du monde du spectacle, de personnalités et d’autres entités, notamment The Walt Disney Studios, Marvel Enterprises, Nike, Dwayne Wade, LeBron James, Dwayne « The Rock » Johnson, Sir Alex Ferguson, Giannis Antetokounmpo et les Milwaukee Bucks, Spotify, Live Nation et Pharrell Williams, entre autres.

Plusieurs de ses études sont décrites dans son premier livre, le bestseller Blockbusters: Hit-making, Risk-taking, and the Big Business of Entertainment, qu’Amazon a sélectionné parmi ses meilleurs ouvrages de l’année 2013.