Dominique Rocheteau : «De grands souvenirs»

À l'occasion du 50e anniversaire du club de la capitale, PSG.FR vous propose de replonger dans l'histoire du Paris Saint-Germain à travers les témoignages de ceux qui ont écrit l'histoire des Rouge et Bleu. Aujourd'hui, Dominique Rocheteau évoque ses souvenirs.

Dominique, le Paris Saint-Germain va bientôt fêter ses 50 ans. Qu'est-ce que le club représente pour vous ?
« Il fait vraiment partie des deux clubs où j'ai passé de grands moments. J'y ai vécu des grandes choses, notamment le premier titre de champion de France en 1986. Je suis toujours supporter du Paris Saint-Germain. De Saint-Étienne avant tout, mais aussi du PSG ! 50 ans, c’est jeune, mais cela représente quelque chose. Je souhaite bien sûr au club d’aller le plus haut possible. »

/media/126928/papier-1.jpg

Vous avez été le premier joueur à atteindre la barre des 100 buts sous le maillot du Paris Saint-Germain. Était-ce important pour vous ?
« Il n'y avait pas trop de statistiques à l'époque. Quand j'ai arrêté ma carrière, je ne savais pas que j'avais marqué 100 buts pour le club ! Je l’ai su bien plus tard. C'est évidemment une fierté, surtout quand je vois les joueurs qui étaient à côté de moi comme Carlos Bianchi, Mustapha Dahleb… et ceux qui m'ont dépassé après : Pauleta, Ibrahimovic et Cavani. Ce sont de très grands joueurs, je suis donc très fier d'être dans cette liste. »

Vous avez également inscrit le 1000e but de l’histoire du Paris Saint-Germain…
« Pour moi, c'est une anecdote. Ce qui est important dans un club, c'est la longévité. C'est ce qui compte le plus. Je suis resté sept ans au Paris Saint-Germain. Cela représente quelque chose. Un match, un but ou autre ne sont pas très représentatifs. »

/media/126929/papier-2.jpg

Quel est votre meilleur souvenir au Paris Saint-Germain ?
« Il y a bien sûr le titre de champion de France 1986, notamment parce qu'on avait battu un record d'invincibilité. On s'était vraiment fait plaisir cette saison-là ! Il y a également la Coupe de France 1982. C'est sûr que les Stéphanois m'en voulaient puisque j’avais marqué le but de l'égalisation qui nous permettait d'aller en prolongation. Ce sont de grands souvenirs pour moi. »

Pour conclure, que diriez-vous aux supporters du Paris Saint-Germain ?
« De continuer à être présent et fidèle ! Pour moi, un supporter, c'est la fidélité avant tout. Dans les bons moments, bien sûr, c'est facile, mais dans les mauvais moments aussi. »