50 ANS : Aux origines du Club 12/12

Le Paris Saint-Germain a fêté le 12 août son 50e anniversaire ! Depuis le début de l’année, nous vous avons faire revivre, en 12 dates clés, les grands moments de la fondation en 1970 du club de la capitale, le plus titré de France. Aujourd'hui, acte 12 et fin : le 27 août 1970.

Le Journal Officiel, dans sa parution du 27 août 1970, confirme la modification des statuts de l’association Paris-Football-Club, qui devient officiellement le Paris Saint-Germain FC suite à la fusion avec le Stade Sangermanois.

Le 8 août 1970, les dirigeants de l’Association P.F.C avaient demandé l’autorisation de modifier le titre de l’association pour devenir le « Paris Saint-Germain Football-Club ». Ce courrier, envoyé à la Préfecture de Police de Paris, avait été réceptionné le 11 août.

Le lendemain, le 12 août 1970, le changement de nom était accepté et le Journal Officiel officialisait ce changement dans sa parution datée du 27 août 1970.

/media/185481/equipe-quevilly-1200-675.jpg

Le 29 août 1970, deux jours plus tard, le Paris Saint-Germain remportait le premier succès de son histoire face à l’équipe de Quevilly en championnat National (ex Ligue 2) devant 3.792 spectateurs présents à Jean Bouin.

Rapidement mené au score après un but de Michel Parmentier (3e), le club de la Capitale réagit avec deux tentatives de Bernard Guignedoux qui échouent sur la barre transversale.

C’est finalement Jean Djorkaeff qui égalise sur penalty (18e) et les deux équipes rejoignent les vestiaires sur ce score de parité.

Après la pause, Daniel Horlaville élimine Zivko Lukic puis frappe au but, son tir est détourné par Roland Mitoraj et Camille Choquier, surpris, s’incline une seconde fois (47e).

Le Paris Saint-Germain se révolte, la défense normande repousse difficilement une tentative de Michel Prost mais l’attaquant parisien a suivi et pousse le ballon dans les filets (65e).

Les joueurs de la Capitale dominent nettement la fin du match : Jean-Pierre Destrumelle sert Prost qui reprend de la tête, mais la tentative du buteur parisien passe juste à côté du cadre (71e).

/media/185480/prost-quevilly-1200-675.jpg

Le Paris Saint-Germain va finalement s’imposer logiquement sur un ballon de Guignedoux pour Bernard Béreau, ce dernier frappe au but et donne la victoire aux siens (81e).

Un match splendide avec la victoire au final pour le club parisien désormais installé dans le gotha du football européen, 50 ans après ce premier succès historique.

PARIS SAINT-GERMAIN - QUEVILLY : 3-2 (1-1)
Stade Jean Bouin, 3.792 spectateurs
Championnat de France (National) - 2e journée
Buts : Djorkaeff (18e), Brost (65e) et Béreau (81e) pour le PSG, Parmentier (3e) et Horlaville (47e) pour Quevilly
PARIS SAINT-GERMAIN : Choquier – Béreau, Djorkaeff, Fitte Duval, Guicci – Destrumelle, Guignedoux, Lukic (Brost 63e) – Mitoraj, Bras, Prost. Entraîneur : Phelipon
QUEVILLY : Coeur d’Acier – Bègue (Craque 60e), Delafosse, Dobat, Lemaire – Planteblat, Lemaître, Horlaville – Parmentier, Wrobel, Zanchi. Entraîneur : Lefèvre

50 ans : Aux origines du club (11/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (10/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (9/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (8/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (7/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (6/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (5/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (4/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (3/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (2/12) >>>

50 ans : Aux origines du club (1/12) >>>