Vincent Gérard : « une semaine importante »

Samedi soir, le Paris Saint-Germain Handball reçoit Aix, pour le compte de la 8ème journée de Lidl StarLigue. Le dernier rempart des Rouge et Bleu, Vincent Gérard nous parle de cette rencontre, de sa relation avec Rodrigo Corrales et de ses premiers mois dans la capitale.

Psg.fr : Après votre victoire à Flensbourg (29-30) en milieu de semaine, vous enchaînez déjà avec Aix. Comment vis-tu cette période ?
Vincent Gérard : C’est pour ça qu’on fait ce métier ! On veut jouer des gros matchs face à des grandes équipes. Il faudra se méfier d’Aix. C’est une belle équipe, qui a souvent posé des problèmes à Paris. Ce qui est sûr, c’est que nous vivons une semaine importante, aussi bien en championnat qu’en Velux EHF Champions League.

Vous avez aussi la chance de compter les retours de Mikkel Hansen et Sander Sagosen…
On a beaucoup tiré sur les organismes… Notamment sur ceux de nos arrières, Niko (Karabatic), Kim (Ekdahl du Rietz) ou de Nedim (Remili), qui a été au four et au moulin. Les retours de blessures font du bien ! Mikki et Sander sont aussi plus frais dans leur tête, mais aussi physiquement. Ils vont nous apporter un vrai plus. Espérons que ça joue dans ces moments où tout le monde commence à être fatigué.

Tu fais une très belle de gardiens avec Rodrigo Corrales. Comment se passe votre complémentarité ?
Nous avons tellement de matchs que c’est difficile pour un seul gardien d’assumer toutes les responsabilités. Le partage du temps de jeu se fait de manière équitable. Ça se passe bien pour tous les deux et on veut que ça continue. On doit rendre service et apporter au collectif. Si un joueur vous dit qu’il préfère rester sur le banc, il ment. On s’entraîne toute la semaine pour ça. Mais dans ces conditions, ce n’est pas un problème puisque tout le monde joue.

Vous jouez avec plusieurs types de défenses. C’est mieux ?
C’est important de ne pas s’appuyer que sur un type de défense. On change entre la 5-1 et la 6-0. Ça pose des problèmes à nos adversaires. Quand on est en difficulté dans un système, on peut utiliser l’autre. Ce qu’on montre dans ces deux schémas défensifs est très intéressant.

Quelle est la différence entre les deux systèmes ?
La défense en 5-1 tente de piéger l’adversaire. Il y a plus de tirs aux ailes et aux 6m. Pour un gardien, c’est peut-être plus difficile, car quand il y a un tir, c’est que ses défenseurs ont été battus. En 6-0, on oblige un peu plus les attaquants à tirer de loin.

Comment se passe ta vie parisienne ?
Tout se passe bien ! La vie ici est très agréable. Tout est bien dans cette ville. Avec ma famille, nous sommes très bien installés et on est très heureux.

Retrouvez la première partie de notre interview avec Vincent Gérard, en vidéo.

(Crédits : TeamPics/PSG)