Nedim Remili : « l’envie de ne jamais lâcher »

Le Paris Saint-Germain Handball s'est imposé sur le fil contre Flensbourg. Retrouvez les réactions des joueurs parisiens à l'issue de ce 7ème succès consécutif en Velux EHF Champions League.

Thierry Omeyer (gardien du Paris Saint-Germain Handball) :
« Flensbourg nous a posé beaucoup de problèmes. Nous avons eu du mal à les contrer mais nous y avons toujours cru. Nous ne voulions pas lâcher devant nos supporters. Je suis satisfait de la performance de l’équipe, même si nous nous accordons à dire que la première mi-temps n’était pas réussie. Nous n’étions pas dans le match, nous manquions également d’agressivité et de contact. Pour ma part, j’aurais pu faire un meilleur match. Je suis un petit peu frustré d’avoir manqué autant de ballons pendant la première mi-temps mais je suis très heureux d’être revenu à la fin pour faire des arrêts importants. »

Luc Abalo (Ailier droit du Paris Saint-Germain Handball) :
« C’était un match difficile. Nous avons été menés durant presque tout le match. La victoire était encore plus belle car nous avons été en difficulté longtemps, mais nos efforts ont payés. Je dirais que la confiance, le courage et la détermination nous ont permis d’accéder à cette victoire. »

Uwe Gensheimer (ailier gauche du Paris Saint-Germain Handball) :
« C’est vrai que ça a été dur... Flensburg a gagné tous ses matchs en championnat d’Allemagne. Nous nous sommes battus jusqu’à la fin du match. Les deux équipes méritaient la victoire mais nous avons joué à la maison, et je crois que les supporters nous ont aidés à les battre dans les dernières secondes.
Dans trois jours, c’est le match retour, je pense nous pouvons améliorer notre technique. Notre entraîneur(Raul) va faire de son mieux avec les vidéos pour améliorer la tactique, pour ne pas faire les mêmes erreurs qu’aujourd’hui. »

Nedim Remili (Arrière droit du Paris Saint-Germain Handball) :
« C’était compliqué c’est sûr que nous n’avons pas fait notre meilleur match aujourd’hui, maintenant ce que nous allons retenir c’est cette victoire pour commencer. Ce qu’il faut retenir aussi c’est l’intensité, c’est l’envie et l’agressivité de l’équipe en deuxième mi-temps en défense. Je pense que nous n’avons pas facilité la tâche de notre gardien en laissant des espaces dans la défense, mais Titi a su arrêter des tirs décisifs. C’est une belle victoire tout même. Notre mental a fait la différence. On sait maintenant à quoi s’attendre mercredi prochain on va s’entraîner pour éviter de reproduire les mêmes maladresses.»

Nikola Karabatic (demi-centre du Paris Saint-Germain Handball):
« Pendant 45 ou 50 minutes on n’a pas fait un bon match, Flensburg était devant  nous mais à la fin grâce à notre nouveau jeu, à nos joueurs et aux arrêts de Titi on a eu une autre dynamique, on a pu revenir au score. C’est un match très important pour notre équipe, Flensburg était une équipe forte et cette victoire nous a donné confiance. »

 

Propos recueillis par les Jeunes Reporters de l’UNSS : Chloé Best-Belpomme, Emma Larroque et Margot Caldairou