Mikkel Hansen : « A Paris, tu veux jouer face aux meilleurs »

Handball

Dimanche après-midi, le Paris Saint-Germain Handball accueille Barcelone, dans le choc du groupe A de la Velux EHF Champions League. Absent à l’aller (36-32), Mikkel Hansen s’exprime sur cette rencontre, qui pourrait s’annoncer déterminante dans la course à la première place.

Psg.fr : Face à Barcelone, c’est un peu le gros match de cette phase de poules…

Mikkel Hansen : Si tu n’as pas envie de jouer face à Barcelone, je pense que tu peux arrêter ta carrière. Barcelone a une très bonne équipe et tout le monde a envie de participer à ce type de rencontre. Je connais beaucoup de personnes là-bas. Quand tu es à Paris, tu veux jouer face aux meilleurs.

On sait que c’est une équipe qui fait beaucoup courir son adversaire…
Effectivement… Ce n’était pas non plus facile au match aller, car notre base arrière était diminuée. Je pense qu’à Coubertin, ça sera plus serré. Ça va se jouer sur des petits détails.

/media/59423/_ag27787.jpg

Ce n’est pas trop frustrant de les affronter, sans être à 100% au niveau de l’effectif ?
C’est comme ça pour toutes les équipes. Tout le monde voudrait avoir les postes doublés pour chaque rencontre, mais ce n’est pas toujours possible. On a de très bons joueurs dans chaque position, donc c’est plus facile pour les rotations.

Comment te sens-tu après ta blessure de début de saison ?
Je me sens bien ! Après un mois et demi, c’est normal de perdre une certaine dynamique, mais ça revient. C’est une question de quelques entraînements. Normalement, je suis revenu au même niveau physique qu’avant. C’était une blessure à la tête, donc c’était particulier, car ce n’était pas aux kinésithérapeutes de donner leur feu vert, mais à un neurologue.

En janvier, tu vas participer à l’Euro avec le Danemark. Après votre titre de Champions de monde, vous faites partie des favoris ?
Comme beaucoup d’autres sélections. Le niveau est très haut. Là aussi, ça se fera sur des détails. C’était déjà le cas lors des compétitions précédentes. Si l’équipe n’est pas concentrée pendant un match, tout s’arrête. Il y a de la pression, mais elle est là pour tout le monde. J’aime ça !

/media/59424/_22i1762.jpg

Retrouvez la première partie de notre interview avec Mikkel Hansen, en vidéo.

(Crédits : TeamPics/PSG)