Luka Karabatic : « se projeter sur Flensbourg »

Mardi soir, le Paris Saint-Germain Handball a poursuivi son marathon de quatre matches en une semaine, en s’imposant avec la manière face à Kielce (37-26), lors de la 9ème journée en retard de l’EHF Champions League. Découvrez les réactions de Raul Gonzalez, Luka Karabatic et Vincent Gérard.

Raul Gonzalez (entraîneur du Paris Saint-Germain Handball) :

« Nous avons été très forts en défense et l’attaque a été efficace. C’est pour ça qu’on a gagné avec une si grande différence ! Kielce était une équipe compliquée à jouer et nous avons livré une belle prestation. Il nous manque beaucoup de matches et je ne sais pas ce qu’il se passera pour les rencontres qui ne pourront pas être rejouées. En revanche, je sais déjà qu'il faut se pencher sur Flensbourg, où il faudra également gagner. »

Luka Karabatic (Capitaine du Paris Saint-Germain Handball) :

« C’est rare de faire des matches aussi complets, donc il faut savoir en profiter. Ce n’était pas facile d’aborder cette rencontre, car dans notre rythme effréné, nous n’avions qu’un jour pour la préparer. On sait que face à une équipe aussi rodée, ce n’est jamais évident… On a créé un écart d’entrée et on a mis beaucoup d’intensité. Nous avons été présents en défense et on a bien aidé nos gardiens.
+1 ou +10, ça reste les points d’une victoire. On ne fait pas trop de calculs. On veut juste remonter au classement. Il fallait gagner avec la manière et c’est qu’on a fait. Il faut se projeter sur le match de Flensbourg. Là aussi nous n’aurons pas beaucoup de temps pour le préparer. J’espère que la confiance qu’on a engrangé ce soir, nous aidera là-bas. »

Vincent Gérard (gardien du Paris Saint-Germain Handball) :

« C’est un match très abouti, complet de bout en bout. Nous avons eu la chance de prendre les devants dès le début et ne pas les lâcher. On a su creuser l’écart tout au long de la rencontre. On a été sérieux et c’est une vraie satisfaction. Avec ce large succès, on a mis la différence de buts particulières de notre côté (+9 pour Paris sur l’ensemble des deux matches). Il faut se servir de chaque rencontre pour travailler et on a été très performant. Les calculs sont un peu compliqués à faire, puisque aucune équipe n’a le même nombre de matchs à jouer. On va aller à Flensbourg, il faudra aussi gagner. »