Le choc pour Paris

Handball

Le contexte :
Mercredi soir, le Paris Saint-Germain Handball retrouvait son Stade Pierre de Coubertin, après trois mois de d’absence. Les retrouvailles se sont faites à travers un choc, puisque c’est Nantes qui se rendait dans la capitale française, à l’occasion de la 2ème journée de Lidl StarLigue. Une rencontre qui avait donc des allures de premier tournant de la saison, entre deux formations qui se connaissent par cœur et qui ont pour habitude de se rendre coup pour coup. 

Le résumé :
Les habitués de l’enceinte parisienne n’ont pas besoin de beaucoup de temps pour reprendre leurs marques dans leur antre (5’ : 4-2). Les arrivants s’adaptent également très vite ! Parmi eux, notre néo-ailier gauche, Gudjon Sigurdsson, fait parler son expérience et profite des premières minutes sur son nouveau parquet pour inscrire un quadruplé (10’ : 8-4). Si les hommes de Raul Gonzalez semblent dominer la rencontre (15’: 10-6), ils ne sont pas à l’abri d’un retour et la réduction du score de Nicolas Tournat (19’ : 11-10) sonne comme un rappel à l’ordre. Le message est bien reçu par Mikkel Hansen. L’international danois garde Nantes à distance (23’ : 15-13), en inscrivant son 300ème penalty en championnat (une semaine après son 1000ème but). Mais à la pause, rien n’est encore joué (30’ : 18-16).

Dès la reprise, un nouveau record tombe, puisque notre capitaine, Luka Karabatic, marque sa 500ème réalisation en Lidl StarLigue et redonne trois longueurs d’avance à son équipe (31’ : 19-18). De son côté, Vincent Gérard passe le test d’intégration avec succès en repoussant un jet de 7 de Valero Rivera (33’ : 21-18), pourtant expert en la matière. Globalement, les Rouge et Bleu retrouvent des couleurs dans ce début de second acte, mais ne parviennent pas encore tout à fait à se détacher (39’ : 23-20). Pour cela il faut attendre la montée en puissance de l’arrière-garde parisienne, qui n’encaisse plus de but (44’ : 25-21). A l’opposé du terrain, l’attaque a trouvé la solution pour prendre le meilleur sur Emil Nielsen et Paris s’envole (48’ : 27-21). Même lorsque les Ligériens reprennent espoir, Vincent stoppe leur enthousiasme, un second penalty et un tir lointain de Lazarov (56’ : 29-26). Paris conserve cette avance jusqu’au bout et s’impose (32-29). 

Le Parisien du match : Gudjon Sigurdsson
Pour son premier match à la maison, l’international islandais n’a pas manqué grand chose. Il termine la partie avec six buts et plusieurs acclamations de ses supporters. Celui qui a récemment fêté ses 40 ans, a réalisé une superbe partie et a fait beaucoup de bien à l’attaque parisienne, face à un excellent Emil Nielsen.

Le mot : Choc
Nul doute que l’on devrait retrouver les protagonistes du soir dans le haut du tableau à l’issue de la saison. Pendant 60 minutes, ils se sont livrés un duel aussi technique que physique. Paris l’emporte et enchaîne donc une deuxième victoire en autant de journée de championnat. 

Dans le viseur :
Le weekend sera de nouveau synonyme de retrouvailles, puisque les Rouge et Bleu disputeront leur premier match de la saison de Velux EHF Champions League. En effet, samedi soir, ils se rendront en Croatie, pour y défier Zagreb. 

(Crédits : Teampics/PSG)