L’avant-match : Flensbourg - PSG Handball

Mercredi soir, le Paris Saint-Germain Handball va prendre part à un troisième match de Velux EHF Champions League consécutif (après Barcelone et Aalborg). A l’occasion de la 7ème journée, il se rend en Allemagne pour y défier Flensbourg.

Déjà un tournant
Il s’agit de la dernière rencontre de la phase aller de ce premier tour de Ligue des Champions. Sans nul, la partie s’annonce d’ores et déjà décisive pour les deux formations. En cas de victoire, les Allemands se rapprocheraient considérablement de notre équipe et reviendraient potentiellement à une longueur du duo de tête (Barcelone et Paris). En revanche, une contre-performance pourrait lui faire accuser un retard de cinq unités sur la première place. De leur côté, les Rouge et Bleu pourraient prendre seuls les commandes de la poule. Pour cela, il leur suffirait d’un nul conjugué à un revers des Catalans à Aalborg.

Un rideau de fer
La tâche ne sera pas facile pour les Rouge et Bleu. Notamment dans le domaine offensif, où ils devront faire face à une défense très solide. En effet, l’arrière-garde allemande est la meilleure des poules hautes, après six journées, avec seulement 149 buts encaissés. A deux reprises, la parie de gardiens des Flensburgers, composée de Benjamin Buric et Torbjoern Bergerud, a réussi l’exploit de prendre moins de 20 buts. C’était face à Elverum (26-19) et contre Zagreb (20-17). Mais depuis deux rencontres, elle a laissé entrevoir quelques failles, puisqu’Aalborg (31-28) et Barcelone (27-34) sont parvenus à faire trembler ses filets au moins trente fois.

Les dernières confrontations
Il y a pratiquement un an jour pour jour (le 14 novembre 2018), les Parisiens se déplaçaient déjà à la Flens-Arena. Malgré une blessure à la main, Thierry Omeyer avait livré une partie exceptionnelle et avait été l’un des grands artisans du succès de sa formation (20-27). Une semaine plus tôt, du côté de Coubertin, il avait en revanche fallu attendre les ultimes secondes et une réalisation d’Uwe Gensheimer pour valider la victoire des Rouge et Bleu (29-28). L’international allemand n’avait non plus été tendre avec ses compatriotes lors de l’édition 2016-2017. Sur le buzzer, il avait servi décisivement Nedim Remili, buteur sur kung-fu, pour offrir deux points à notre équipe (33-34).

Les statistiques en quelques chiffres
Si Flensbourg dispose d’une très bonne défense, c’est plus compliqué de l’autre côté du terrain. Avec 150 unités (différence de buts de +1), les tenants du titre de Bundesliga possèdent la quatrième plus mauvaise attaque de la compétition. Heureusement, ils disposent de l’un des meilleurs buteurs de la compétition, le demi-centre norvégien, Goeran Johannessen, qui a déjà marqué à 33 reprises depuis le début de la phase de poules. Les hommes de Raul Gonzalez ont la chance d’être solides dans tous les secteurs. Avec 188 buts inscrits et 154 encaissés, ils occupent le deuxième rang des lignes offensives les plus efficaces et des arrière-gardes les moins perméables.

Pour suivre le match (coup d’envoi à 19h)

• Télévision : beIN SPORTS 1

• Live tweet : notre page officielle

(Crédits : J.Azouze/PSG)