Kamil Syprzak : « le groupe est très relevé »

Dans cette deuxième partie d’interview, Kamil Syprzak dit quelques mots sur la rencontre qui attend le Paris Saint-Germain Handball, dimanche après-midi à Szeged, en Velux EHF Champions League. Notre pivot polonais nous parle également de son intégration au sein des Rouge et Bleu.

Psg.fr : Dimanche, vous affrontez Szeged. Pour toi, est-ce une finale pour la deuxième place du groupe A ?
Kamil Syprzak : Oui, c’est un match très important. Si nous voulons garder notre deuxième place, il faut remporter cette rencontre. La première sera difficile à aller chercher, mais on ne sait jamais dans le sport… Si Barcelone a un mauvais jour, pourquoi pas… Le niveau de notre poule est très relevé, avec beaucoup de belles équipes. Il est notamment difficile d’aller jouer sur leur terrain.

/media/100350/_ag22646.jpg

Cette rencontre marquera aussi la fin d’un long périple à l’extérieur (cinq déplacements consécutifs)…
Avant ce mois de février, nous avions eu un calendrier plutôt favorable avec plusieurs matchs à domicile. Nous avions eu quelques déplacements à faire, mais tous étaient proches de Paris. Pour l’instant, nous avons remporté toutes ces rencontres et il est important de continuer avant de retrouver Coubertin.

As-tu hâte de retrouver le Stade Pierre de Coubertin ?
Nous sommes impatients de retrouver notre salle ! C’est très important pour nous de jouer devant nos supporters. A Paris, ils sont très bons. Ils nous donnent beaucoup de force et d’énergie. Ils aident l’équipe comme s’ils étaient un huitième joueur sur le terrain.

/media/100349/_ag13808.jpg

C’est ta première saison à Paris, comment te sens-tu dans cette équipe ?
Je me sens très bien ! Je m’entends de mieux en mieux avec mes coéquipiers. Il y a aussi un bon contact avec l’ensemble du staff, ce qui est très important. Tout le monde m’a aidé à bien m’intégrer. Nous faisons un très bon boulot tous ensemble et il faut que l’on continue.

Et dans la ville de Paris ?
Paris est magique (rires) ! J’adore cette ville. Nous n’avons pas beaucoup de temps pour en profiter, mais dès que nous avons quelques jours, je peux visiter Paris avec ma femme. Nous avons déjà nos endroits favoris ! A l’étranger, tout le monde parle de la température, mais pour moi qui viens de Pologne, ce n’est pas un problème.

La langue française n’est-elle pas trop difficile ?
Je pense que dans un ou deux mois, je pourrai faire des interviews en français. Je progresse ! Si je veux bien me faire comprendre ici, c’est obligatoire de parler cette langue. Plusieurs joueurs dans le vestiaire parlent espagnol, donc c’était plus facile pour moi au début. Mais maintenant, j’essaie de parler français.

Retrouvez la première partie de notre interview avec Kamil Syprzak, en vidéo.

(Crédits : TeamPics/PSG)