Edouard Kempf : « pourquoi pas tout gagner ? »

Dans cette deuxième partie d’interview, Edouard Kempf se confie sur la Coupe de France mais aussi sur ses objectifs avec le Paris Saint-Germain Handball.

Psg.fr : Dimanche, vous retrouvez la Coupe de France. Que représente-t-elle pour toi ?
Édouard Kempf : C’est une compétition mythique. Ça rassemble beaucoup de monde ! C’est dans ces moments que l’on voit que les gens aiment le handball. L’année dernière, nous n’avions pas réussi à aller en finale, mais nous l’avions remporté il y a deux ans. J’en garde un très bon souvenir. J’ai envie de revivre ses émotions. Elle a une saveur particulière.

/media/113673/_g1a6898.jpg

Vous allez affronter Dunkerque. Que penses-tu de cette équipe ?
C’est une équipe qui joue très bien, malgré ses résultats dents de scie. Mais peu importe, elle se retrouve en quart de finale, donc elle ne sera pas à prendre à la légère. Elle va venir pour faire un coup donc nous devrons faire un grand match pour aller en demi-finale. Nous sommes à la maison, on se doit donc de gagner pour faire plaisir à nos supporters.

Vous êtes encore en course dans toutes les compétitions. Tu penses que vous pouvez tout gagner ?
C’est l’objectif pour tout le monde, même si c’est compliqué parce qu’il y a beaucoup de matchs et une grosse adversité. Si on le fait, nous serons tous très heureux.

/media/113674/_22i1947.jpg

C’est ta dernière saison à Paris (avant de rejoindre Toulouse). T’es-tu fixé des objectifs avant ton départ ?
Pourquoi pas tout gagner ? Si on peut prendre tous les trophées français, ça serait une bonne chose. Mais la cerise sur le gâteau, se serait la Velux EHF Champions League. D’ici là, il y a beaucoup de travail. On va prendre les matchs les uns après les autres et après on pourra commencer à rêver.

Le Final4 est-il dans un coin de tête, pour toi qui y a déjà participé ?
C’est vraiment particulier d’aller à Cologne… J’ai vraiment envie d’y retourner. C’est l’objectif de toute l’équipe.

Retrouvez la première partie de notre interview avec Edouard Kempf, en vidéo.

(Crédits : TeamPics/PSG)