Des retrouvailles réussies

View this post on Instagram

Retour à Coubertin victorieux ✔️ . #PSGhandball #Handball #PSG #Paris

A post shared by Paris Saint-Germain Handball (@psghandofficiel) on Feb 19, 2020 at 1:02pm PST

Le contexte :
Après deux mois et un jour de séparation, le Paris Saint-Germain Handball et le Stade Pierre de Coubertin se retrouvaient, mercredi soir, pour le compte de la 16ème journée de Lidl StarLigue. A cette occasion, le leader du championnat accueillait la lanterne rouge, Créteil, qui n’avait remporté que deux rencontres avant de venir dans la capitale. En préambule, notre équipe a tenu à récompenser Sander Sagosen (Norvège), Rodrigo Corrales et Viran Morros (Espagne) qui se sont tous les trois distingués au dernier Championnat d’Europe.

/media/102663/_ag19002.jpg

Le résumé :
Malgré une entame difficile (5’ : 1-4), les Rouge et Bleu offrent du spectacle à leurs supporters. Le premier à se mettre en évidence est Sander, auteur d’un joli lob sur jet de 7m devant Mickaël Robin (6’ : 2-4). Le deuxième n’est autre Rodrigo. L’international espagnol compense le manque de réalisme de sa ligne d’attaque en stoppant plusieurs tirs adverses (8’ : 3-4). Les deux hommes inspirent leurs coéquipiers et Paris renverse la situation (16’ : 10-6). Passés devant au tableau d’affichage, les hommes de Raul Gonzalez gèrent parfaitement leur avance et l’augmentent encore après un kung-fu de notre arrière gauche norvégien (25’ : 17-11) et un penalty repoussé par Vincent Gérard (28’ : 18-11). A la pause, le club de la capitale mène toujours (30’ : 19-13).

/media/102664/_ag21527.jpg

Au retour des vestiaires, les hommes changent (avec quelques changements opérés par Raul), mais l’écart reste (35’ : 22-16). Sander et Rodrigo sont toujours sur le terrain et continuent de briller. Alors que le premier marque son dixième but de la soirée, le second réussit une magnifique double parade (38’ : 24-17). La prestation des deux hommes, combinée aux coups d’éclats de leurs partenaires permet à Paris de prendre un avantage de +10 (42’ : 27-17). L’attaque parisienne est en feu dans cette deuxième période et semble avoir déjà scellé le sort de cette partie à l’approche des dix dernières minutes (40’ : 34-21). En fin de match, Édouard Kempf réalise un doublé (53’ : 36-24) et Kamil Syprzak inscrit le dernier but de la rencontre (39-26).

Le Parisien du match : Sander Sagosen
12 tentatives, 11 buts… Tel est le bilan d’une soirée très réussie pour Sander Sagosen. Seul le poteau gauche de Robin lui a résisté, sur jet franc, après le buzzer de la première période. Mis à part cet échec, l’international norvégien a réussi tout ce qu’il a entrepris et rend une copie qui frôle la perfection. A noter qu’il a battu son record de réalisations sur un seul math (précédemment neuf, à Tremblay, en 2018-2019).

/media/102665/_ag21508.jpg

Le mot : Efficacité
Malgré un début de partie timide, l’efficacité de Sander a été contagieuse puisque la ligne offensive du Paris Saint-Germain Handball a réussi 76% de ses attaques (contre 54% pour les Cristoliens), avec 39 buts marqués sur leurs 51 tirs. Depuis le début de la saison, elle a toujours fait trembler les filets adverses au moins à 30 reprises. Il n’est pas donc étonnant de la retrouver au sommet du classement des équipes qui marquent le plus avec 568 unités (Nantes est deuxième avec 497).

Dans le viseur :
Samedi après-midi, les Rouge et Bleu fouleront à nouveau le parquet du Stade Pierre de Coubertin. Lors de la 13ème journée de Velux EHF Champions League, ils recevront les Norvégiens de d’Elverum, qui lutte pour se qualifier pour les huitièmes de finale. A noter qu’en cas de victoire, notre équipe prendra la deuxième place du groupe A, aux dépens de Szeged, battu mercredi soir à Flensbourg (34-26).

(Crédits : TeamPics/PSG)