Sara Däbritz : «Il y a une grande ferveur à Paris»