Olivier Echouafni : « Beaucoup de tristesse »

Découvrez les réactions du coach et de Christiane Endler après la défaite et l'élimination de l'équipe féminine du Paris Saint-Germain face au FC Barcelone (1-2), ce dimanche 2 mai en demi-finale retour de la Women's Champions League.

Olivier Echouafni

« Il y a de la déception, c’est logique. Il y a aussi beaucoup de frustration et de tristesse à l’idée de s’arrêter si près de cette finale. On a donné beaucoup, que ce soit au match aller ou au match retour. Mais il nous a aussi manqué beaucoup de choses pour pouvoir passer ce tour. Ce sont des petits détails, mais qui ont une grande importance à ce niveau-là. Comme je l’ai dit aux joueuses à la pause, le plus dur était d’inscrire ce but du 2-1. Ce qu’elles avaient réussi à faire. Avec un but de plus on aurait pu se qualifier pour la finale, malheureusement on n’a pas réussi à le faire. Les Barcelonaises se sont créées des occasions, mais nous aussi. À ce niveau-là, l’efficacité c’est essentiel. En première période, Barcelone se crée deux situations pour deux buts… C’est ce qu’il faut corriger. Cela doit nous servir pour la suite et notamment la fin de championnat. Si on veut aller chercher le titre de D1, il va falloir vite se remettre dedans. On a le devoir de vite rebondir et de faire ce qu’il faut pour aller chercher ce titre national. Il nous reste cinq matches, il va falloir retrouver notre dynamique pour aller chercher les points qui nous permettront de rester devant.» 

CHRISTIANE eNDLER

« Le sentiment qui prédomine après cette élimination, c’est forcément la tristesse. Nous avons fait un grand parcours dans cette compétition. Il ne nous a pas manqué grand-chose. C’était un match très difficile, mais aussi très équilibré. Au final, ce sont les Barcelonaises qui se sont qualifiées, mais je crois que globalement nous avons fait bonne figure tout au long de la compétition. Je pense qu’on aurait pu marquer un deuxième but. On en a eu l’occasion. On avait bien préparé ce match, il ne nous a pas manqué grand-chose. On avait la fraîcheur et la vitesse qui nous caractérisent devant. Maintenant il faut changer d’objectif et se focaliser sur le championnat. On a la possibilité de remporter le titre et il faut consacrer toute notre énergie dans cette quête. C’est ça le football, il faut oublier ce qu’il vient de se passer et se concentrer sur ce qui nous attend. »