Marie-Antoinette Katoto : «Se servir de cette victoire»

Féminines

L’attaquante de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain revient sur la victoire 1-0 du club de la capitale face à Lyon, ce vendredi 20 novembre au Parc des Princes à l’occasion de la 9e journée de D1.

Marie-Antoinette, comment analyses-tu ce beau succès contre les championnes d’Europe en titre ?
« C’est une belle victoire, c’est vrai. Sincèrement, je pense que c’est l’un de nos meilleurs matches face à Lyon. On a réalisé une très bonne première période. Nous avons un peu souffert lors de la deuxième, mais nous avons su tenir et conserver notre avantage au tableau d’affichage. On a corrigé ce qui devait l’être. Cette victoire montre que l’on a vraiment bien progressé, et que l’on a appris de nos erreurs et de nos échecs. »

Selon toi, qu’est-ce qui a fait la différence lors de cette rencontre ?
« Nous parlons de ce match depuis le mois d’août et ces deux défaites (0-0, 3 t.a.b. à 4 en finale de Coupe de France, 0-1 en demi-finale de l’UEFA Women’s Champions League) qui nous étaient restées en travers de la gorge. On a bien analysé ces revers, et on savait ce qu’il fallait faire, ce qu’il nous manquait. Lors de ce match, on a décidé que le fait que l’on ne soit pas loin d’elles, le fait qu’elles aient quelque chose en plus… cela devait s’arrêter. Cette victoire est désormais dans nos têtes, et il faudra s’en servir jusqu’à la fin de la saison. »

Tu as de nouveau été décisive en marquant le but de la victoire en début de match…
« Une de nos forces est de mettre beaucoup de pression dans les premières minutes du match. Même si c’était Lyon en face, on voulait mettre ça en place. Ça a bien fonctionné, avec notamment ce but dans les premières minutes. Le but ? Je suis partie dans la profondeur puis j’ai vu la gardienne de but sortir. J’ai décidé de la dribbler avant de tirer. J’ai ensuite pensé que le ballon n’allait pas entrer dans le but, car je voyais une joueuse lyonnaise revenir. Par chance pour nous, elle a glissé. J’ai eu un peu de réussite, tant mieux ! Le ballon a fini au fond, et on a décroché les trois points. C’est parfait ! »