Les Parisiennes tombent de haut

Défaites pour la première fois de la saison en D1, les Rouge et Bleu ont vu s’échapper les Lyonnaises au tableau d’affichage dès la pause. Surtout, c’est la perspective du titre qui s’est envolée ce soir, dans un Groupama Stadium copieusement garni. Une soirée clairement à oublier pour la jeunesse parisienne.

Cinq mois après une manche aller très enlevée à Jean-Bouin (1-1), on s’attendait à une « finale » à couteaux tirés entre les deux « invincibles » du championnat. Problème : le sort a rapidement tranché dans cette grand-messe du football féminin à la française. Vite, trop vite, l’OL ouvre le score par l’intermédiaire de sa Ballon d’or, Hegerberg smashant une tête à ras du poteau (1-0, 8e). Frustrant, tout autant que ce ballon clairement stoppé de la main par Mbock dans sa surface, qui aurait dû être synonyme de penalty (24e)… Les vents sont contraires, d’autant que les Rhodaniennes sont en plus emportées par un froid réalisme, à l’image de ce ballon piqué de Le Sommer (2-0, 40e), ou encore de ce contre-pied de Renard, sur penalty, consécutif à … une main dans la surface parisienne (3-0, 45e+1).

Déjà handicapant, le score devient même pesant à l’heure de jeu, au moment où Marozsan, servie dans l’espace par Hegerberg, s’en va battre Kiedrzynek (4-0, 60e). Les 25 907 âmes du Groupama Stadium (un record pour un match de football féminin en France) sont à la fête, même si Paredes d’une reprise du droit aurait pu temporairement baisser le volume (78e). Finalement, c’est Lyon qui monte une ultime fois le son, sur un rush de Van de Sanden, entrée en jeu 20 minutes auparavant (5-0, 90e+2).
A l’arrivée, l’écart est certes flatteur pour les Lyonnaises, mais pas de contestation possible sur l’identité du vainqueur, au regard de ces 93 minutes. Jusqu’alors invaincues en 19 journées, les joueuses de la capitale s’inclinent face aux (très probables) futures championnes de France, qui filent à toutes enjambées vers un 13e sacre consécutif. L’apprentissage passe aussi par là…


OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT-GERMAIN : 5-0 (3-0)
D1 Féminine - 20e journée
Groupama Stadium (Décines)
25 907 spectateurs
Buts : Hegerberg (8e), Le Sommer (40e), Renard (45e+1), Marozsan (60e), Van de Sanden (90e+2) pour l'Olympique Lyonnais.
OLYMPIQUE LYONNAIS : Bouhaddi – Bronze (Buchanan, 64e), Mbock, Renard (c), Majri - Fishlock, Henry (Kumagai, 71e) – Cascarino (Van de Sanden, 74e), Marozsan, Le Sommer - Hegerberg. Entraîneur : Reynald Pedros.
PARIS SAINT-GERMAIN : Kiedrzynek - Paredes, Berglund (Wang, 46e), Cook - Périsset, Diallo, Formiga (c, Bruun, 82e), Geyoro, Lawrence - Diani, Katoto (Nadim, 65e). Entraîneur : Olivier Echouafni.