Les Parisiennes s'inclinent au bout de l'effort

Le Paris Saint-Germain s'est incliné face à l'Olympique Lyonnais au Parc des Princes (1-2), lors de la demi-finale retour de l'UEFA Women Champions League. Retour sur le match.

Six jours après leur défaite en terres lyonnaises lors de la manche aller, les Parisiennes retrouvaient la plus belle des compétitions ce samedi pour un nouveau duel 100% tricolore. Aucun calcul n’était possible pour Didier Ollé-Nicolle et ses joueuses qui n’avaient d’autre option que la victoire. L’abnégation était le maître-mot pour décrocher cette qualification en finale de Women’s Champions League et écrire une nouvelle page de l’histoire Rouge & Bleu. L’entraîneur parisien alignait pour l’occasion un onze de départ articulé en 4-3-3, identique à celui qui avait débuté à Lyon.

Ce match retour de prestige avait démarré sur les chapeaux de roues avec des Parisiennes qui montraient une détermination à la hauteur du rendez-vous. Dès les premières minutes, Paris a mis le pied sur le ballon et tenté d’étouffer les Lyonnaises. Après un temps fort parisien, les premières fulgurances lyonnaises ont jailli et sur un centre de Selma Bacha, Ada Hegerberg a trouvé la lucarne de la tête (0-1, 14e).

Piquées, les Parisiennes ont tenté d’inverser la vapeur avec plusieurs assauts dans la surface adverse à l’image de Kadidiatou Diani (21e), Sandy Baltimore (33e) ou encore Ashley Lawrence (38e). Les Gones n’ont pas lésiné sur les efforts et alors que le ballon filait au fond des cages, la portière Parisienne Barbora Votikova s’est montrée décisive sur un 2 contre 1 (25e), maintenant le navire à flot. Paris rentrait au vestiaire avec deux unités de retard au cumul des deux matches.

De retour sur la pelouse de la Porte d’Auteuil, Didier Ollé-Nicolle réalisait deux changements dans le onze. Charlotte Voll remplaçait Barbora Votikova (sur blessure) dans les buts et Ramona Bachmann prenait la place de Laurina Fazer. Surmotivées, les Rouge et Bleu ont montré leurs intentions et après plusieurs parades de la gardienne lyonnaise, Paris a finalement trouvé la lumière par l’intermédiaire de Marie-Antoinette Katoto ! Suite à un cafouillage dans la surface lyonnaise, la meilleure buteuse de l’histoire du club récupérait le ballon et plaçait avec beaucoup de lucidité le cuir au fond des filets, de quoi faire exploser le Parc des Princes (1-1, 62e) !

Le club de la capitale a poussé pour prendre l’avantage à l’image du 1 contre 1 de Sakina Karchaoui, parfaitement capté par Endler (76e). Malgré une détermination sans faille, cela n’a pas suffit pour les Parisiennes qui ont encaissé un deuxième but, toujours de la tête, cette fois-ci inscrit par Wendy Renard (1-2, 83e)

Le score n'ayant plus évolué jusqu'au coup de sifflet final, l'aventure européenne s'arrête ici pour les joueuses de Didier Ollé-Nicolle. Nos Rouge et Bleu se déplaceront à Bordeaux le samedi 7 mai avant de disputer la finale de la Coupe de France le dimanche 15 mai prochain face à Yzeure.