Les Parisiennes quittent Bordeaux avec un nul

Féminines

Les joueuses de l'équipe féminine ne sont pas parvenues à s'imposer face aux Girondines de Bordeaux, à l'occasion du second match de D1 de la saison.

Une semaine après un premier succès signé face à Guingamp (4-1), les joueuses d'Olivier Echouafni se déplaçaient cette fois du côté de Bordeaux, pour un match de gala. Mais c'est avec un cruel manque d'efficacité et la chaleur étouffante de Libourne - 34 degrés au coup d'envoi - que les Rouge et Bleu ont dû composer.

Sur le rectangle vert, la domination parisienne n'a pourtant pas fait de doute. Bien en place, solidaires et très impliquées aussi bien dans le repli défensif que dans les attaques, les Parisiennes n'ont cessé de pousser pour trouver la faille.

Mais il y a des jours où les occasions ne suffisent pas, et ce dimanche en était un. Une première frappe de Sara Dabritz qui flirtait avec le montant gauche donnait pourtant le ton (7e). Et puis, les incursions de Ramona Bachmann ou de Marie-Antoinette Katoto (14e) ont offert un premier quart d'heure très intense. Un penalty obtenu par Bachmann suite à une faute de main de Charlotte Bilbeau n'y a rien fait non plus, Moorhouse se chargeant d'intercepter le ballon de Katoto (20e).

https://images.psg.media/media/186440/qsx22449.jpg

L'attaquante n'a pourtant rien lâché, multipliant les tentatives (33e, 44e). Les Parisiennes auraient pu trouver l'ouverture sur une action confuse provoquée par une frappe de Kadidiatou Diani, dont le but a finalement été annulé par l'arbitre (45e).

« But ou pas but, il faut qu’on marque en seconde mi-temps pour gagner ce match » prévenait Ashley Lawrence entre les deux actes, pour éteindre le litige et se remettre vers l'avant.

https://images.psg.media/media/186442/qsx22722.jpg

Au retour du vestiaire, la configuration restait la-même : une pluie d'occasions des joueuses de la capitale, et quelques piqûres épisodiques des Bordelaises.

https://images.psg.media/media/186438/qsx22438.jpg

Un bon quadrillage du terrain, une possession évidente et une maitrise totale de la rencontre qui mettait les hôtes sous pression... Sans toutefois réussir à les faire craquer, à l'image de ce nouvel enchaînement conclu par une frappe cadrée de Katoto, finalement stoppée par la gardienne (58e).

Sauvées par le montant sur une puissante frappe de Luana (70e), puis par deux fois avec des arrêts sur des têtes cadrées de Kadi Diani (80e, 82e), les Bordelaises ont résisté, au forceps. 

Désormais, pour les dauphines de D1 Arkema, les regards sont déjà tournés vers le prochain rendez-vous, du côté de la capitale, avec la réception vendredi du Stade de Reims.

BORDEAUX - PARIS SAINT-GERMAIN (0-0)
D1 Arkema - 2e journée
Stade J-A Moueix (Libourne)
BORDEAUX : Moorhouse – Périsset, Thibaud, Gilles, Cascarino (Lardez 63e) – Lavogez (Pali 78e), Bilbaut (c), Jaurena, Karchouni (Jenkins 64e) – Snoeijs, Shaw. Entraîneur : Martinez Losa
PARIS SAINT-GERMAIN
 : Endler – Lawrence, Paredes (c), Dudek, Morroni – Luana, Däbritz (Huitema 92e) – Diani, Bachmann (Baltimore 69e), Bruun (Nadim, 84e), Katoto. Entraîneur : Echouafni