Les Parisiennes butent sur Barcelone dans la petite finale

L’équipe féminine du Paris Saint-Germain s’est inclinée aux tirs aux but contre le FC Barcelone, à Toulouse, à l’occasion de la petite finale de l’AMOS Women's French Cup (1-1, 5-4 t.a.b.). Retour sur la rencontre.

Trois jours après une copie encourageante face à Manchester United, les Parisiennes retrouvaient le FC Barcelone pour une nouvelle affiche de prestige - un match comptant pour la 3e place l’AMOS Women's French Cup, organisée à Toulouse. Gérard Prêcheur avait concocté un onze de départ presque identique au précédent, avec Constance Picaud dans les buts à la place de Lydia Williams. Soufiya Ngueleu enchaînait à la pointe de l’attaque, épaulée par les virevoltantes Oriane Jean-François et Ramona Bachmann.

En se frottant à un autre épouvantail du continent, nos Parisiennes ont encore franchi un cap dans leur préparation estivale. Techniquement, athlétiquement, les joueuses de Gérard Prêcheur continuent de monter en puissance. Dans cette optique, elles peuvent se targuer d'avoir proposé un contenu consistant, avec une grosse force de caractère.

Il faut dire que la configuration de cette rencontre était bien différente, face à un adversaire pressant et offensif. Dans ce contexte, le Paris Saint-Germain s’est appuyé sur de belles vertus défensives, à l’instar de Paulina Dudek, auteure d’une intervention rassurante d’entrée de jeu (6e) et d’une gardienne impressionnante sur sa ligne. Face à Geyse (3e), Vicky Lopez (23e) ou encore Rolfö (35e), Constance Picaud a fait le métier.

Offensivement, nos Parisiennes ont aussi montré du répondant. Incisives sur attaques rapides, les Rouge et Bleu ont même débloqué la situation suite à un coup-franc plein axe frappé fort par Ramona Bachmann, où Soufiya Ngueleu, en embuscade, a récupéré le cuir pour déclencher un tir soudain et victorieux (0-1, 29e). Barcelone a néanmoins égalisé avant la pause sur un but opportuniste de Geyse (1-1, 38e).

Le second acte a été tout aussi intense. Solidaires derrière, Paulina Dudek et ses coéquipières n'ont pas relâché leur concentration. Gérard Prêcheur a procédé à une logique rotation en lançant les internationales sur le retour. De Kadidiatou Diani à Grace Geyoro, en passant par Sakina Karchaoui et Sandy Baltimore, les cadres se sont remises dans le bain pour impulser une pression énorme dans le dernier quart d'heure. Intenable dans la profondeur, Kadi Diani a provoqué l'expulsion de León (78e), avant de voir Engen sauver sa tentative de lob sur la ligne (80e) ! Le score n'évoluant pas, ce match agréable s'est finalement achevé aux tirs aux buts. Et à ce petit-jeu, Barcelone a eu le dernier mot après une dernière tentative transformée par Bronze.

Les Parisiennes retrouveront les pelouses très rapidement, mardi, avec une dernière rencontre amicale contre une autre formation catalane, le FC Levante Las Planas. Une ultime répétition avant le Trophée des Championnes contre l’Olympique Lyonnais, première grande échéance d’une saison pleine de promesses.