Emma Berglund : «Une bonne opportunité»

L’internationale suédoise du Paris Saint-Germain évoque le choc de la 20e journée de D1 Féminine et la rencontre face à Lyon, ce samedi 13 avril à 20h45 au Groupama Stadium.

Emma, voilà désormais le Paris Saint-Germain a égalité de points avec Lyon…
« Pour nous, être revenues à égalité de points change beaucoup de choses. Être encore dans la course au titre est agréable. Il ne reste plus que quelques matches, et le prochain match contre Lyon pourrait être la finale de la saison. Après les éliminations en Coupe de France et en Champions League, on mise tout sur cette rencontre. »

Comment l’équipe prépare-t-elle ce type de rencontre ?
« Tout le monde est revenu petit à petit après la trêve internationale. Nous sommes désormais toutes réunies, avec une bonne énergie. Il faut maintenant se préparer le plus simplement possible, travailler tactiquement, et se mettre dans de bonnes conditions. »

L’équipe a -t-elle conscience de l’enjeu de ce match ?
« Bien sûr. Quand je suis arrivée ici, mon objectif était de gagner quelque chose de grand avec Paris. C'est une bonne opportunité. Chaque match est évidemment important, mais ce sont aussi pour ces matches que vous jouez au football. Jouer à Lyon, c'est avoir un haut niveau international. C'est aussi un bon test pour l’équipe, pour voir où son niveau se situe. Nous devons jouer sans avoir de doute, avec confiance, et croire que c'est possible. Nous devons y aller à fond ! »

Vois-tu des similitudes entre le Paris Saint-Germain et Lyon ?
« D’une certaine manière, oui. Cette équipe a beaucoup de joueuses internationales, joue de la même manière, à la française, avec une grande énergie. Le tempo est très élevé. Il y aura de bonnes joueuses sur l'ensemble du terrain, mais aussi beaucoup de compétences techniques individuelles. »

Selon toi, quelles seront les clés du match ?
« Je pense que nous pouvons prendre le match retour contre Chelsea en exemple, garder la même intensité, et jouer plus vers l’avant que lors du premier match face à Lyon. Nous savons aussi que les Lyonnaises ont du respect pour nous. Il faudra éviter de les laisser se procurer des occasions comme lors des dix premières minutes du match aller. On doit répondre au niveau de l’intensité dès les premières minutes. Elles seront déjà avantagées car elles joueront sur leur terrain. Il ne faudra donc pas répéter les mêmes erreurs. »