Les Parisiennes sans pitié pour Soyaux

L'équipe féminine du Paris Saint-Germain s’est imposée 7-0 face à Soyaux ce dimanche 4 avril au Stade Georges Lefèvre de Saint-Germain-en-Laye, à l'occasion de la 18e journée de D1, pour conforter sa place de leader.

Huit jours après leur belle victoire 3-0 à Montpellier, les Parisiennes retrouvaient donc les pelouses de D1 avec un objectif clair : enchaîner un 15e succès consécutif en championnat et conforter leur avance en tête du classement sur Lyon, dont le match à Guingamp a été reporté. C’était donc un onze de départ offensif qu’Olivier Echouafni alignait contre Soyaux, 10e et déterminait à grappiller de précieux points pour aller chercher son maintien dans l’élite.

Et surprise au coup d’envoi, puisque les 22 actrices faisaient leur entrée sur la pelouse avec… un maillot du Paris Saint-Germain ! Les Sojaldiciennes ayant égaré leur jeu de maillots, c’est donc avec les tuniques extérieur du club de la capitale, en blanc et rouge, qu’elles ont affronté Paris, vêtu de son maillot fourth, et qui a prêté ses couleurs à son adversaire du jour. Un fait insolite qui n’a pas empêché les Rouge et Bleu - en rose, bleu et noir donc (vous suivez ?) - de démarrer la rencontre tambour battant.

Kadidiatou Diani débordait côté droit et centrait pour Marie-Antoinette Katoto aux 6 mètres, dont l'enchaînement contrôle de la poitrine et volée heurtait la transversale. Le ballon revenait sur Baltimore côté gauche qui, de la tête, remisait dans l’axe pour le numéro 9 du club de la capitale, qui glissait le cuir au fond des filets (1-0, 10e). Après un temps d’observation, Paulina Dudek plaçait finalement sa tête des 6 mètres sur un corner de Sandy Baltimore pour doubler la mise (2-0, 41e). Sur un nouveau coup de pied de coin, tiré par Sara Däbritz cette fois, Formiga parvenait à son tour à faire trembler les filets (3-0, 45e+1).

Deux corners décisifs, puis un troisième à l’heure de jeu, moment où Katoto coupait de la tête le nouveau centre de l’Allemande (4-0, 61e). L’attaquante des Bleues enfilait ensuite le costume de passeur en délivrant un centre à destination de Grace Geyoro, buteuse à son tour (5-0, 63e). Les vagues rouges et bleues déferlaient alors sur le but de l’ASJ, et sur un… corner de Däbritz, Munich relâchait le cuir et Katoto plaçait sa tête, mais une Charentaise sauvait sur sa ligne. Diani héritait du cuir et le glissait dans le but sojaldicien (6-0, 67e). Après un beau mouvement initié par Formiga, Katoto réalisait un une-deux avec Nadim pour s'offrir un triplé, prendre la tête du classement des buteuses de D1 et clore le succès rouge et bleu en beauté (7-0, 74e).

Une magnifique victoire qui a donc permis aux joueuses d’Olivier Echouafni de prendre provisoirement 4 points d’avance au classement sur l’OL. Idéal puisqu’à l’issue de deux semaines de trêve internationale, elles retrouveront les Lyonnaises à l’occasion de la manche retour des quarts de finale de l’UEFA Women’s Champions League. Rendez-vous le dimanche 18 avril à 14h au Groupama Stadium !