Bilan de la semaine internationale

Féminines

Quinze joueuses de l’équipe féminine du Paris Saint-Germain ont rejoint leur sélection respective durant cette semaine internationale. Bilan.

PERLE MORRONI / SANDY BALTIMORE / GRACE GEYORO / KADIDIATOU DIANI / MARIE-ANTOINETTE KATOTO - FRANCE

L’Équipe de France féminine de Perle Morroni, Sandy Baltimore, Grace Geyoro, Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto a débuté sa semaine internationale par une victoire 3-0 face à l’Autriche vendredi au Stade de Roudourou de Guingamp à l’occasion de la phase de qualifications à l'UEFA Women's Euro England 2022, un succès synonyme de qualification pour la phase finale de la compétition. Geyoro et Katoto faisaient partie du onze de départ tricolore, cette dernière s’offrant un doublé. Quatre jours plus tard, quatre Parisiennes (Morroni, Geyoro, Diani et Katoto) ont débuté la rencontre face au Kazakhstan et la victoire 12-0 des Bleues au Stade de la Rabine de Vannes. Les Rouge et Bleu se sont particulièrement illustrées, Katoto ajoutant deux nouveaux buts et une passe décisive à son compteur personnel. Diani a elle aussi fait trembler les filets à deux reprises, tandis que Morroni a inscrit son premier but international, tout comme l’entrante Baltimore, qui a également offert une passe décisive, pour fêter comme il se doit sa première sélection. Suite à ces deux victoires, la France termine donc en tête du groupe G avec 22 points, 3 unités devant les Autrichiennes.

SIGNE BRUUN / NADIA NADIM - DANEMARK

Déjà assurée de participer à l’Euro, l’équipe féminine du Danemark de Signe Bruun et Nadia Nadim a conclu sa phase de qualification par un match nul 0-0 avec l’Italie vendredi à Viborg, rencontre que les deux attaquantes du Paris Saint-Germain n’ont pas disputé. Les Danoises terminent donc en pole position du groupe B avec 28 points, 6 unités devant la Squadra Azzurra.

IRENE PAREDES - ESPAGNE

Elle aussi en course lors de ces qualifications, l'équipe féminine de l'Espagne d’Irene Paredes s'est imposée 10-0 face à la Moldavie vendredi au Pabellon de la Ciudad del Futbol de Madrid, rencontre à laquelle la Parisienne n’a pas participé. Initialement programmé quatre jours plus tard, le choc contre la Pologne a finalement été reporté à février 2021. La Roja (6 matches disputés) pointe en tête du groupe D avec 16 points, grâce à une meilleure différence de buts que la République Tchèque (8 matches), et 2 unités devant les Polonaises (7 matches).

PAULINA DUDEK - POLOGNE

Appelée par le sélectionneur de l'équipe féminine de la Pologne, Paulina Dudek et ses coéquipières n’ont donc finalement pas pris part à l’affiche face aux Espagnoles en raison de la détection de plusieurs cas positifs au COVID-19 au sein de la délégation des Bialo-Czerwoni. En ballotage défavorable, Les Polonaises devront absolument s’imposer en Espagne et espérer une contre-performance de la Roja contre l’Azerbaïdjan pour se qualifier pour la phase finale de l’Euro.

SARA DÄBRITZ - ALLEMAGNE

Déjà assurée de disputer l’Euro, l'équipe féminine de l'Allemagne de Sara Däbritz a conclu en beauté sa phase de qualification. À la clé, une victoire 6-0 face à la Grèce vendredi au Sportpark d'Ingolstadt, puis un succès 3-1 contre la République d’Irlande quatre jours plus tard au Tallaght Stadium de Dublin. La Parisienne, titulaire et capitaine, a disputé la première heure de la rencontre face aux Grecques, puis n’a pas participé à l’opposition face aux Irlandaises. La Frauen-Nationalmannschaft réalise donc un sans-faute dans ce groupe I, avec 8 victoires en autant de matches disputés.

RAMONA BACHMANN - SUISSE

Une rencontre qualificative pour l’Euro était au menu de l'équipe féminine de la Suisse de Ramona Bachmann. La Nati s'est inclinée 4-0 face à la Belgique mardi à Leuven, match que la Parisienne a disputé en intégralité. Les Suissesses terminent à la 2e place du groupe H avec 19 points et 2 unités de retard sur les Belges, et ne seront donc qu'en février si elles sont qualifiées directement pour la phase finale de la compétition en tant que meilleures deuxièmes ou si elles doivent disputer les barrages au printemps 2021.

ALANA COOK - ÉTATS-UNIS

L’équipe féminine des États-Unis d’Alana Cook était en Europe lors de cette semaine internationale. Pour l’occasion, les championnes du monde en titre se sont imposées 2-0 face aux Pays-Bas vendredi au Rat Verlegh Stadion de Breda. Une rencontre amicale à laquelle la Parisienne n’a pas participé.

CHRISTIANE ENDLER - CHILI

Une double opposition amicale face à la Zambie figurait au programme de l’équipe féminine du Chili de Christiane Endler. Lors de la première, la Roja s’est inclinée 2-1 à l'Estadio San Carlos de Apoquindo de Las Condes, rencontre que la gardienne de but du Paris Saint-Germain a débuté en tant que titulaire avec le brassard de capitaine. Le deuxième match a finalement été annulé en raison de la détection de plusieurs cas positifs au COVID-19 au sein de la délégation zambienne.

FORMIGA / LUANA - BRÉSIL

Deux matches amicaux étaient également au menu de l’équipe féminine du Brésil de Formiga et Luana, contre l’Équateur à São Paulo. La Seleção n’a pas fait de détail en s’imposant 6-0 vendredi à la Neo Quimica Arena, puis 8-0 quatre jours plus tard à l'Estadio Morumbi. Les deux Parisiennes étaient titulaires lors de ces oppositions, la deuxième citée, qui a porté à deux reprises le brassard de capitaine, inscrivant un but et délivrant une passe décisive lors de la deuxième confrontation.