Une victoire à Reims pour signer le sans-faute !

Equipe première

Le Paris Saint-Germain s’est imposé à Reims pour le compte de la 4e journée de Ligue 1 au terme d’une nouvelle prestation spectaculaire (0-2). Retour sur le match !

Dans l’effervescence d’un Stade Auguste Delaune comble, électrisé par la présence de Leo Messi sur le banc parisien, le club de la capitale abordait son 4e match de Ligue 1 avec l’ambition de cumuler une 4e victoire consécutive. Pour ce tout dernier match avant la trêve internationale, Mauricio Pochettino lançait pour la première fois de la saison Neymar Jr et Di Maria dans son onze de départ, afin d’épauler Kylian Mbappé sur le front de l’attaque.

Et si le match a commencé à 100 à l’heure, rythmé d’abord par les initiatives de vaillants Rémois, c’est justement du n°7 que la lumière est venue ! Suite à un centre parfait de Di Maria, l’international français s’est élevé plus haut que tout le monde pour catapulter le ballon d’une tête puissante ! (0-1 15e).

Emmenés par un Marquinhos toujours aussi impérial, les Rouge et Bleu ont alors progressivement mis leur jeu en place. L’occasion, aussi, pour des joueurs de peaufiner leurs automatismes sur le terrain, comme Di Maria et Hakimi sur le flanc droit, ou le duo Verratti - Wijnaldum dans l’entrejeu. Un apprentissage en douceur, qui n’a pas manqué de réveiller les ardeurs des Champenois. Mais Keylor Navas veillait au grain, comme sur cette seule frappe cadrée, joliment captée (39e), avant que le Costaricien ne soit sauvé par son montant sur une frappe lointaine de Moreto Cassama (41e).

Condamnés à marquer pour exister, les joueurs d’Oscar Garcia ont bien tenté de trouver la faille, Munetsi allant même jusqu’à inscrire un but finalement signalé hors-jeu (51e). Une action venant souligner la qualité de l’opposition dans cette rencontre. Nos Rouge et Bleu ne devaient donc pas relâcher leurs efforts au cours d’une seconde période de plus en plus débridée. Et ça tombe bien, puisque dans un bel enchaînement Gueye - Hakimi, le contre-attaquant marocain s’est chargé de servir Kylian Mbappé, lequel a salé l’addition d’une reprise du gauche à bout portant (0-2, 63e). Un coup de couteau avant le coup de grâce.

Car après les buts, il y a ce qu’aucun bilan comptable ne peut expliquer : l’euphorie d’un stade. Car avec l’entrée de Leo Messi pour les 25 dernières minutes, cette 4e journée de Ligue 1 a basculé dans un moment d’histoire, en accueillant sur son rectangle vert l’un de ses plus grands virtuoses. Et ça ne se mesure pas, ce frisson qui accompagne son premier toucher de balle…

Pour le reste, Paris s’est imposé sur ce score de 0-2, achevant ainsi son mois d’août sans jamais concéder la moindre défaite - et avec quatre victoires en autant de sorties ! Et c’est sur le fauteuil de leader que le club de la capitale peut désormais laisser ses internationaux convoler auprès de leurs sélections.