Un City réaliste prive Paris d’une seconde finale

Equipe première

Au terme d’un match d’une rare intensité, le Paris Saint-Germain s’est incliné face à Manchester City, ce mardi soir, lors de la demi-finale retour de l’UEFA Champions League, quittant ainsi la compétition aux portes de la finale (2-0).

C’est une nouvelle bataille au sommet de l'Europe qui attendait le Paris Saint-Germain, ce mardi, de l'autre côté de la Manche. Pour défier les Citizens de Pep Guardiola, Mauricio Pochettino avait opté pour un 4-3-3, faisant revenir Ander Herrera, Abdou Diallo et Mauro Icardi dans son onze de départ.

Les Parisiens le savaient : il faudrait surclasser un Manchester City qui n’avait pas perdu le moindre match européen cette saison, pour accéder à une seconde finale consécutive. Pour ça, nos Rouge et Bleu n'avaient pas d'autre alternative que d’aborder cette seconde manche avec audace et courage, face à la redoutable armada de Pep Guardiola. Les premières minutes ont rapidement traduit leur désir de mettre une forte pression : intensité dans les duels, accélérations, dépassements de fonction…

Malgré cette entame admirable, le leader de Premier League a trouvé l’ouverture sur sa première opportunité, d’un tir croisé de Riyad Mahrez (0-1, 11e). Pour Paris, l’objectif restait le même : inscrire au moins deux buts. Et le ballon repris de la tête de Marquinhos, qui s’est échoué sur le poteau (16e), aurait pu être l’un d’eux. Qu’importe, les hommes de la capitale sont repartis vers l’avant, s’arrachant sur chaque ballon comme s’il s’agissait du dernier.

De la grêle au pied, de l’électricité dans l’air, et de la concentration dans toutes les têtes… C’est ainsi que nous pourrions le mieux définir ce premier acte intense et haletant entre deux équipes qui ont offert un spectacle de très haute voltige. D’un bout à l’autre du terrain, les Rouge et Bleu faisaient preuve d’une abnégation remarquable pour s’infiltrer dans la surface d’Ederson, à l’image d’un Di Maria sur tous les fronts.

Mais au retour du vestiaire, les Sky Blues ont commencé à accentuer la pression. Et c’est sur un nouveau contre que l’équipe de Guardiola a doublé la mise par Riyad Mahrez (2-0, 63e).

Dans ce combat devenu toujours plus difficile, les Parisiens ont aussi dû composer avec l’expulsion d’Angel Di Maria (69e). Ce qui était compliqué devenait impossible à mesure que les minutes défilaient et que les jambes devenaient lourdes. Les Franciliens se sont bien attelés à terminer la rencontre en jetant leurs dernières forces… Mais les obstacles étaient désormais trop nombreux. Admirables de générosité, auteurs d’un parcours remarquables, les hommes de Mauricio Pochettino sont finalement sortis avec les honneurs après avoir atteint le dernier carré pour la seconde année consécutive.