Travail, rigueur et bonne humeur : retour sur 3 jours intenses à Faro

Equipe première

Pour son stage de préparation, le Paris Saint-Germain avait posé ses valises dans le sud du Portugal. Avant de rejoindre Lisbonne, petit tour d’horizon de ces trois jours.

Arrivés samedi en début de journée à Faro, les joueurs du Paris Saint-Germain ont pris dans la foulée leur quartier dans leur hôtel, avant de rejoindre dès l’après-midi le centre d’entraînement, situé à quelques minutes de leur camp de base.

Dans une infrastructure moderne, les Franciliens ont pu effectuer durant les trois journées de stage, trois séances intensives.

/media/183989/12.jpg

Au cours de ces séances, Layvin Kurzawa et Kylian Mbappé ont notamment pu continuer leur programme de réathlétisation, tandis que Thilo Kehrer a pu réintégrer les sessions collectives. À noter que Marco Verratti, resté à Paris pour effectuer des soins, rejoindra le reste du groupe du côté de la capitale portugaise.

/media/184183/diapo-faro-5.jpg

Thomas Tuchel et son staff avaient concocté des séances en fin de journée – sous plus de 30° au mercure – permettant aux siens d’alterner des sessions de passes, de mise en place tactique, et de travail physique. L’objectif : être au top de leurs performances individuelles et collectives avant d’arriver à Lisbonne.

/media/184145/16.jpg

Voir le replay du Mag depuis Faro

« C’est la toute première fois que nous faisons une pause de quatre ou cinq mois comme ça. Nous avons dû adapter nos efforts et nos mouvements, c’était inédit, mais nous devons rester confiants dans la façon dont nous préparons l’équipe. Normalement, une saison ne démarre pas avec une finale juste après la période de préparation, mais c’est ce que nous avons dû faire. C'est comme ça. C’est un grand défi pour l’équipe et pour l’ensemble du staff. Nous avons relevé les premiers défis et désormais, je m’attends à ce que ces 90 minutes soient très difficiles contre eux », nous a confié Thomas Tuchel, faisant référence aux victoires parisiennes en Coupe de France (face à Saint-Étienne) et en Coupe de la Ligue (face à Lyon), il y a quelques jours.

Et si la rigueur, le sérieux, et l’effort étaient bien les maîtres-mots de ces trois jours, le groupe a aussi pu profiter de moments de partage sur les terrains d’entraînement. Les Rouge et Bleu ont ainsi découvert les qualités de Mauro Icardi dans les cages, de Presnel Kimpembe, ou les dribbles de Keylor Navas, dans une ambiance détendue.

Voir cette publication sur Instagram

🚫⚽️❌ @neymarjr 🧤🧤🧤

Une publication partagée par Μαυʀɸ Iϲαʀδι (@mauroicardi) le 8 Août 2020 à 1 :36 PDT

Mention spéciale pour la qualité du pied gauche d’Ander Herrera.

Des moments de bonne humeur prolongés à l’hôtel où, entre les soins prodigués par le staff et la feuille de route tenue par l’équipe les joueurs ont aussi pu partager des moments de déconnexion.

« C’est un groupe super. En tant qu’équipe, nous avons pu développer une bonne cohésion. C’est une partie très importante de la formation d'un bon groupe car dans les bons et les mauvais moments, il faut montrer que l’on est uni », a expliqué Pablo Sarabia au micro de PSG TV.

Mardi, pour l’ultime jour du Paris Saint-Germain à Faro, Leonardo et Jean-Claude Blanc avaient par ailleurs rejoint le reste de la délégation parisienne, après avoir été présents la veille à Auxerre pour assister à la finale de la Coupe de France des Parisiennes.

/media/184189/diapo-faro-12.jpg

Désormais, toute la formation francilienne quitte l’Algarve pour rallier la capitale, Lisbonne, où les joueurs pourront dès aujourd’hui fouler la pelouse de l'Estádio da Luz, pour le traditionnel entraînement de veille de match.