Thomas Tuchel : «Un vrai défi»

Conf' de presse

À la veille du déplacement au Stade Pierre Mauroy pour défier le dauphin lillois, en clôture de la 32e journée de Ligue 1, l’entraineur du Paris Saint-Germain Thomas Tuchel a évoqué ce sommet face à la presse, depuis l’auditorium du Centre Ooredoo. Découvrez les temps forts de ce point médiatique.

REVUE D’EFFECTIF
« Neymar Jr et Edinson Cavani ne seront pas disponibles, tout comme Marquinhos. Stanley N’Soki évoluera de son côté avec la réserve. Quant à Angel Di Maria, Moussa Diaby, Eric-Maxim Choupo-Moting et Thilo Kehrer, on doit encore attendre le dernier entrainement du jour pour prendre une décision sur leur éventuelle convocation pour ce match. »

LA PREPARATION DE CE CHOC
« La semaine a été très longue depuis dimanche dernier et le match face à Strasbourg au Parc (2-2), mais nous sommes confiants. C’était absolument nécessaire de bien se préparer car on s’attend à un match très très dur demain, à un vrai défi. Nous avons bien conscience que nous devrons être très attentifs, pour pouvoir nous exprimer. J’ai vu beaucoup de qualité lors des séances d’entrainement cette semaine. »

LES ABSENCES
« Evidemment, en tant que coach, je préférerais que tous les joueurs soient disponibles, même si les choix sont alors durs à effectuer. Pour combattre dans les plus grandes compétitions sur une saison complète, c’est nécessaire que les joueurs puissent enchainer 45, 50 ou 60 matches. Cela permet de conserver notre niveau, d’améliorer la qualité collective au fil des matches et cela entretient la concurrence à chaque poste. Cette saison, j’ai dû composer avec des absences, ce qui a aussi permis d’apprendre des choses selon les configurations, en faisant évoluer les systèmes de jeu, en plaçant les joueurs à des postes différents. Pendant plusieurs semaines, je n’avais que 14 joueurs à l’entrainement mais l’équipe n’a jamais rien lâché, a tout donné. Cette mentalité est exceptionnelle. »


MARCO VERRATTI
« Il y a deux choses que j’aime chez lui. D’abord, son incroyable qualité, puisqu’il est l’un des meilleurs milieux de terrain au monde. Ensuite, j’affectionne son caractère. Marco est un garçon très humble, il pense toujours aux autres, il place l’équipe au-dessus de tout, c’est très rare. Marco a vraiment un super état d’esprit, c’est un joueur exceptionnel, un joueur clé pour nous. »

L’ADVERSAIRE LILLOIS
« Le LOSC affiche beaucoup de qualités individuelles et collectives. A mon avis, il s’agit de l’une des meilleures équipes d’Europe en contre-attaques. Leurs quatre attaquants sont toujours dangereux, cette équipe fait preuve de vitesse, d’énergie, de talent. Cette saison, Lille a été constant dans ses performances et mérite donc cette deuxième place. »

UN COMBAT TACTIQUE EN LIGNE DE MIRE
« Pour nous, ce sera un grand challenge de contrôler ce match et notamment les contre-attaques lilloises. A l’aller, au Parc (2-1), on y était très bien parvenu, en réalisant l’une de nos meilleures prestations de la saison. On doit rééditer cela demain. Lille est une formation qui défend généralement dans son camp, en étant positionnée assez bas, pour pouvoir rapidement se projeter. Au Parc, nous avions appliqué une couverture haute du terrain, disciplinée, et c’est exactement ce que l’on voudra reproduire demain. Lille n’aime pas forcément presser haut l’adversaire, en tout cas je ne m’attends pas à cela, même si l’on doit se préparer à toutes les éventualités. Je suis certain que le LOSC voudra montrer toute sa qualité face à nous, nous devons donc nous préparer pour tous les scénarios. »