Thomas Tuchel : «Nous sommes ensemble»

Conférences de presse

À la veille de la rencontre de la 12e journée de Ligue 1 face à Bordeaux, ce samedi 28 novembre à 21h au Parc des Princes, l’entraîneur du Paris Saint-Germain a répondu aux questions de PSG TV et des médias. Extraits.

BORDEAUX

« Je m’attends à une équipe qui évoluera en 4-4-2, avec Ben Arfa en deuxième attaquant ou en numéro dix selon la phase de jeu. Bordeaux est une équipe contre laquelle se créer des occasions est très difficile. Je souhaite que l’on ait la possession du ballon, et que l’on soit actif. Bordeaux joue en bloc et est discipliné. Je pense que ce sera un bon match. Les adversaires préfèrent forcément jouer contre nous entre deux rencontres de Champions League. C’est le bon moment pour nous affronter. Ce sera donc un défi pour nous. Il ne faudra pas perdre en agressivité. C’est différent du match contre Monaco, qui avait lieu après une semaine internationale. Nous avons joué mardi, et nous jouerons mercredi. Cela nous donne le temps de nous concentrer. »

LES CRITIQUES

« Pour moi, c’est très clair, je peux comprendre les critiques, mais on a des positions différentes. Personnellement, je suis avec mon équipe, je combats avec elle, je vis chaque passe, duel, sprint avec mon équipe. Nous sommes ensemble. Je peux comprendre et accepter les critiques, mais on doit accepter qu’on a un autre sentiment. On travaille dur. J’ai un peu l’impression que les journalistes veulent me convaincre de leur opinion. Mais sur le terrain ou à côté, le sentiment est complétement différent. Mais ce n’est pas quelque chose de grave. »

MARCO VERRATTI

« Marco peut tout changer. Il l’a montré en quelques minutes contre Leipzig. Sa prestation a été extraordinaire. Il a montré ses qualités, ce qui a entraîné un grand changement dans le match, a eu un grand impact. On a décidé le matin du match qu’il serait sur le banc, parce qu’il n’avait réalisé qu’un demi-entraînement avec le groupe. Je suis heureux qu’il n’y ait pas eu de problème. Il s’entraînera ce vendredi, et jouera peut-être une mi-temps contre Bordeaux. Il apporte de la confiance à l’équipe et beaucoup de qualité. »