Thomas Tuchel : «Important pour nous»

Réactions

Thomas Tuchel, Presnel Kimpembe, Pablo Sarabia et Kylian Mbappé sont revenus sur la victoire 4-1 du Paris Saint-Germain face à Monaco, ce mercredi 15 janvier au Stade Louis II à l’occasion du match en retard de la 15e journée de Ligue 1.

Thomas Tuchel (Entraîneur du Paris Saint-Germain)
« Gagner était très important pour nous après le match nul au Parc, une rencontre difficile. Il était nécessaire de faire quelques ajustements et de montrer que l’on était capables de gagner contre cette équipe. C’était le moment, et l’équipe l’a fait et a prouvé. Elle a été très attentive et a mérité sa victoire. Je suis donc heureux. On n’a pas subi les mêmes contres que dimanche, car on a réalisé une meilleure protection et un meilleur pressing. C’était nécessaire pour s’améliorer. Nous l’avons fait, c’est très bien. »

Presnel Kimpembe (Défenseur du Paris Saint-Germain)
« Ce match nous tenait à cœur car nous sommes des compétiteurs et, surtout, nous sommes revanchards. C'était donc important pour nous de revenir avec les trois points. Après plus d’un mois sans compétition, retrouver le terrain m’a fait du bien. J’ai retrouvé du rythme. Ce n’était pas facile, mais j’étais préparé à ça. Je suis très content d’avoir pu aider l’équipe. »

Pablo Sarabia (Milieu de terrain du Paris Saint-Germain)
« Ce match était très important pour nous car Monaco avait montré au Parc des Princes qu’elle était une grande équipe. Il était donc important pour nous de gagner et d’avoir de bonnes sensations. Je me sens de mieux en mieux. Quand l’entraîneur me donne l’opportunité de jouer, j’essaye de faire de mon mieux. J’ai eu l’opportunité de marquer, et je suis heureux d’avoir pu apporter à l’équipe. »

Kylian Mbappé (Attaquant du Paris Saint-Germain)
« On voulait montrer qu'on était une bonne équipe, et que cela arrive de se faire accrocher et qu’une équipe vienne faire un bon match au Parc. Nous sommes contents, car disputer des matches de cette intensité nous fait du bien et nous fait progresser. On parle trop du 4-4-2 ? Je trouve surtout qu’on parle un peu trop des quatre de devant. On joue à 11 et non à 4. Les 4 fantastiques, ce n'est pas notre truc. On laisse les superlatifs pour les gens de dehors. On est conscients des efforts qu'on doit faire, mais c'est sur la durée qu'on va les montrer. Le premier but non célébré ce soir ? C’est normal. Il faut respecter, car j'ai été formé ici. » au micro de Canal+