Thomas Meunier : «Nous sommes restés calmes»

Equipe première

Le défenseur du Paris Saint-Germain revient sur la victoire face à Rennes (3-1) avant de se pencher sur les prochaines échéances du club de la capitale.

Thomas, menée au score, l’équipe a réussi à s’imposer contre Rennes. Avec le recul, comment analyses-tu cette victoire ?
« Je pense que plus le match avançait, plus nous simplifions notre jeu. Lors de la première période, on a perdu plusieurs ballons bêtement et raté quelques passes ou dribbles. Petit à petit, on a gagné la possession du ballon. Nous sommes restés calmes et nous sommes concentrés sur nos qualités. On a ensuite réussi à se créer des occasions avant d’égaliser. Nous savions à ce moment-là que les choses allaient revenir à la normale. Rennes est une très bonne équipe, avec de bonnes individualités. Elles ont mis la pression sur notre défense. On a finalement réussi à sortir proprement le ballon, joué un jeu plus direct et beaucoup plus efficace. »

Selon toi, le match aurait-il été différent sans le but inscrit juste avant la mi-temps ?
« On était en train d’inverser la tendance. Après, nous n’avions aucune assurance du résultat. Le fait de marquer a changé la donne car si une équipe comme Rennes mène à la pause, sa tactique va changer. Je pense que l’on se serait retrouvé face à un bloc de huit ou neuf joueurs devant les seize mètres. Cela aurait alors été plus compliqué de faire la différence. C’est une équipe qui joue au football et, à 1-1, qui continue à jouer pour gagner, ce qui est tout à son honneur. Nous avons su profiter de cela. Je pense donc que le match aurait été différent si l’on n’avait pas marqué avant la mi-temps. »

Déjà buteur face à Liverpool, tu as de nouveau fait trembler les filets…
« Comme le but inscrit mardi, je me trouvais déjà dans les seize mètres. C’est un peu le même type de but car, à ce moment-là, je joue un rôle où j’évolue plus haut, comme dans une défense à trois. Je suis alors plus haut que les autres défenseurs, au niveau des milieux de terrain. C’est quelque chose que j’apprécie : pouvoir apporter une efficacité offensive au bon moment. Quand on arrive ainsi, à pleine vitesse, il est difficile de nous arrêter. Neymar m’a vu et parfaitement lancé, et je me suis retrouvé face au gardien de but. L’action du troisième but inscrit par Eric Maxim (Choupo-Moting) est pratiquement la même. On a parcouru tout le terrain en trois passes. Pour moi, c’est du grand football ! Eric Maxim ? Je suis très content pour lui ! Il s’entraîne bien, s’est vite intégré. Il est jovial et est quelqu’un de très intéressant. Il a très bien fini l’action. »

L’équipe va désormais enchaîner les matches…
« C’est un rythme à trouver. On a réalisé une très bonne préparation durant le mois d’août, également en juillet pour ceux qui étaient là. Je pense qu’à ce moment-là, le discours du coach était d’arriver début octobre avec un groupe au sein duquel tout le monde est en forme et où il peut choisir les yeux fermés qui va jouer, parce qu’il sait que tous vont tenir physiquement et être présent. En ce moment, les joueurs réalisent de plus en plus d’efforts et de courses à haute intensité. C’est le plus important. Pour moi, on est quasiment au point sur le plan physique. »